Fin du partenariat entre l'arrondissement et le C.L.A.C. de Guybourg. Les utilisateurs ne seront pas laissés pour compte.

À la suite du dépôt du rapport de vérification du Contrôleur général de la Ville de Montréal sur le Centre de loisirs et d’animation culturelle (C.L.A.C.) de Guybourg, l’arrondissement a pris la décision de résilier les conventions du programme d’activités physiques et de loisirs ainsi que du programme de camp de jour de l’organisme, des subventions annuelles totalisant 44 188 $.

La direction de l’arrondissement est consciente de l’impact de cette situation sur les services à la population du secteur, mais de sérieuses anomalies dans la gouvernance du CLAC de Guybourg l’ont contrainte à rendre cette décision et à agir de façon responsable.  Un plan de redressement avait d’ailleurs été exigé à la direction de l’organisme à l’occasion du dernier renouvellement des conventions en 2018.

Le 12 décembre dernier, l’organisme a reçu un avis de résiliation de l’arrondissement stipulant que la décision était irréversible. Rappelons que la Ville de Montréal est locataire du bâtiment appartenant à la Commission scolaire de Montréal (CSDM). D’autres organismes occupent également les locaux.

L’arrondissement s’active afin de maintenir l’offre de services dans le secteur de Guybourg et de poursuivre l’offre de camp de jour avec d’autres partenaires. De plus, l’arrondissement a exigé que l’organisme trouve des solutions pour le service de garde qui demeurera ouvert pour les trois prochaines semaines.