Inauguration du parc de la Traversée et de l’œuvre de Ouanessa Younsi

Publié le 19 septembre 2022 à 12 h 09
Mis à jour le 19 septembre 2022 à 13 h 28

C’est le samedi 17 septembre que s’est tenu l’inauguration officielle du parc linéaire de la Traversée ainsi que le dévoilement de l’œuvre de la poétesse Ouanessa Younsi.

La mairesse et les élu(e)s du conseil d’arrondissement de RDP-PAT, ont convié les membres du comité de mobilisation citoyenne à l’origine de la réalisation du parc linéaire de la friche ferroviaire, maintenant appelé le parc de la Traversée. Dans un discours qui se voulait inaugural, la mairesse n’a pas manqué de les remercier pour leur engagement.

Ce parc est une réalisation majeure pour Pointe-aux-Trembles qui n’aurait peut-être pas vu le jour sans votre amour pour votre quartier et votre désir de faire revivre la friche ferroviaire. À voir sa popularité depuis sa création, été comme hiver, il n’y a pas à dire : les gens ont adopté le parc linéaire de la Traversée!

Rappelons que le projet de la friche ferroviaire a fait l’objet d’une inspirante mobilisation citoyenne. À l’automne 2016, un groupe citoyen se mobilise pour proposer la réalisation d’un projet de mise en valeur du site. Durant trois ans, le projet reste bien vivant, animé notamment par la volonté des citoyens qui organisent des corvées de nettoyage et de tonte sur le terrain. En 2019, la Ville de Montréal et le service de transport de Montréal EXO concluent une entente de location pour une durée de vingt ans. Les travaux débutent à l’été 2020 et se terminent à la fin de l’automne 2021. Le tracé de 4.25 km comporte un sentier pédestre et un sentier cyclable et s’étend de la 1ère à la 53e Avenue. C’est un jeune citoyen de l’arrondissement, Arthur Bourdon, qui a proposé le nom “parc de la Traversée” à l’issu d’un concours pour trouver un nom au parc.

Dévoilement de l’oeuvre de la poétesse Ouanessa Younsi
L’arrondissement a également procédé au dévoilement de l’œuvre de la poétesse Ouanessa Younsi, à la halte culture et patrimoine du parc, située derrière le Centre Roussin. Le poème, inspiré du vécu, des connaissances et des idées des membres du comité de mobilisation et de l’organisme l’Atelier d’histoire de la Pointe-aux-Trembles est gravé dans les bancs que l’on retrouve à la halte culture et patrimoine.

Il y a quelque chose de très significatif de voir ces mots s’ancrer solidement dans le béton, rappel du devoir de mémoire que nous devons avoir envers la friche ferroviaire. Cette œuvre est le reflet de l’histoire de ce lieu phare de Pointe-aux-Trembles, mais aussi de l’histoire de notre quartier et de ses habitants.

Finaliste du Prix de poésie Radio-Canada 2017, Ouanessa Younsi, qui est également psychiatre de métier, a tenu à remercier l’arrondissement qui l’a sélectionnée pour réaliser cette œuvre.

C’est un honneur pour moi de pouvoir rendre hommage à la population de Pointe-aux-Trembles à travers mes mots. J’ai rencontré des hommes et des femmes qui ont un amour sincère et profond pour leur communauté, qui ont des racines solides ici. C’est cette appartenance, ce cœur gravé par ce quartier, que j’ai voulu représenter dans mon poème et je suis reconnaissante de pouvoir prendre ainsi part à ce pan de l’histoire, de votre histoire.

Voici le texte du poème que l’on peut retrouver sur l’œuvre de la halte culture et patrimoine :

1.

Où tombe la mémoire
lorsque celles qui l’habitent
meurent

regardez près du sentier
ma grand-mère est un arbre
qu’on oublie

2.

Des enfants mélangent
le ciel et la terre

ils deviendront
mes ancêtres

3.

J’ai perdu mes souvenirs
sur les rails

s’il vous plaît
ne pas les jeter

4.

Regardez près des bancs
des vivants et des morts
se racontent
une très belle histoire

il était une fois un train

5. 

Le train passe dans la mémoire
et ne revient pas

6.

Si vous appuyez sur temps
le passé s’ouvre
attention pour ne pas tomber
dans l’oubli

si vous cherchez l’avenir
c’est par ici

7.

Pour avoir une enfance
il faut beaucoup rêver