Mettre fin au racisme, un geste à la fois

Publié le 23 septembre 2022 à 9 h 56
Mis à jour le 23 septembre 2022 à 9 h 56

Mettre fin au racisme. Bâtir la paix. Ces mots résonnent. Ils forment le thème choisi cette année par l’ONU pour la Journée internationale de la paix célébrée dans le monde entier le 21 septembre.

À Saint-Laurent, une cérémonie touchante et remplie d’espoir a eu lieu sur les douze coups de midi au parc Beaudet, aussi appelé « parc de la paix ». Réunissant des acteurs clés de l’arrondissement, des membres du conseil ainsi que des jeunes de tous âges, cette célébration était organisée en partenariat avec le comité interculturel du Comité des organismes sociaux de Saint-Laurent.

Tour à tour, des personnalités laurentiennes se sont succédé sur scène pour livrer leur témoignage et donner leur vision d’un monde exempt de racisme et de discrimination raciale. Les jeunes ont aussi pris une part active à cette cérémonie. Une quarantaine d’élèves de l’école internationale des Apprenants et du centre Bon Courage ont livré leur message de paix par le biais de poèmes, de slams, de dessins et de bricolages.

En plus de lancer ces vibrants appels, les participants se sont recueillis pendant une minute de silence au terme de laquelle ils ont tous pris l’engagement d’être des ambassadeurs pour la paix. Ils montreront donc l’exemple dans leur communauté avec l’espoir que cela fera écho à travers l’arrondissement.