Montréal présente son budget 2023 et son PDI 2023-2032

Publié le 28 novembre 2022 à 17 h 45
Mis à jour le 29 novembre 2022 à 11 h 36

La Ville dévoile son budget de fonctionnement pour l’année 2023 ainsi que son programme décennal d’immobilisations 2023-2032 (PDI). Découvrez les détails.

Pour une ville plus sécuritaire, verte et inclusive

La Ville présente un budget équilibré de 6,76 G$ pour l’année 2023 et un programme décennal d’immobilisations 2023-2032 (PDI) de 22 G$.

Cette programmation budgétaire prend en compte la capacité de payer de la population. En plus d’accélérer la transition écologique, elle comprend des mesures pour renforcer la sécurité et soutenir les plus vulnérables, ainsi que développer des milieux de vie abordables et faciles d’accès.

Quelques faits saillants du Budget 2023 et du PDI 2023-2032 :

Fiscalité

  • Augmentation des charges fiscales foncières limitée à 4,1 % pour les immeubles résidentiels et à 2,9 % pour les immeubles non résidentiels.
  • Étalement sur 3 ans de la variation des valeurs inscrites au nouveau rôle d’évaluation foncière 2023-2025 pour en réduire les impacts.
  • Ajustement à la baisse du taux de taxation pour contrebalancer la variation des valeurs foncières.
  • Maintien de l’application des taux différenciés pour les immeubles non résidentiels afin de soutenir les commerces et les entreprises.

Sécurité urbaine

  • Bonification de l’enveloppe dédiée à l’Équipe mobile de médiation en intervention sociale (ÉMMIS) pour atteindre 10 M$ en 2023.
  • Augmentation de 63,2 M$ du budget du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) et embauche de 270 policières et policiers supplémentaires d’ici 2025.

Habitation

  • Augmentation des investissements pour le développement de logements abordables (480 M$ d’ici 2032) afin d’atteindre les objectifs du Chantier Montréal abordable.

Mobilité

  • Mise en place de la gratuité des transports collectifs sur le territoire de l’île de Montréal pour les personnes aînées de 65 et plus (24 M$ réservés au budget de la Ville).
  • Augmentation des investissements dédiés à la sécurisation, au développement et au maintien du réseau cyclable, pour atteindre 507 M$ sur 10 ans.

Transition écologique

  • Poursuite des études pour le remplacement des incinérateurs à la station Jean-R.-Marcotte, responsables de 30 % des GES des bâtiments municipaux (682 M$ d’ici 2032).
  • Construction de l’usine de désinfection des eaux usées à l’ozone qui permettra une élimination quasi complète des bactéries et substances rejetées dans le fleuve (461 M$ jusqu’en 2025).

Recherche rapide