Un nouveau parc dans Le Triangle

Publié le 25 août 2022 à 14 h 02
Mis à jour le 25 août 2022 à 14 h 51

Inauguré le 25 août, en présence des mairesses Valérie Plante et Gracia Kasoki Katawha et de la famille Bronfman, le nouveau parc Saidye-Bronfman est un espace vert aménagé selon les meilleures pratiques en matière de développement durable.

Situé à l’angle de l’avenue Victoria et de la rue Buchan, le parc Saidye-Bronfman a été aménagé dans le cadre de la reconversion de l’ancienne zone industrielle Namur–Jean-Talon en une nouvelle zone résidentielle baptisée « Le Triangle ».

Des aménagements durables 
Les villes ont un rôle à jouer dans la réduction des impacts liés aux changements climatiques. Ainsi, le nouveau parc a été aménagé afin de réduire les îlots de chaleur et améliorer la gestion des eaux de pluie.  On y trouve: 

  • des sols perméables
  • des jardins de pluie,  
  • des modules d’enracinement,
  • des noues végétalisées,
  • un toit végétalisé sur le pavillon du parc.

Un pavillon animé
Un nouveau pavillon à l’architecture originale a été ajouté au parc. Sa construction en pente et son toit vert permettent de s’y installer pour observer la splendeur de l’Oratoire St-Joseph. 

C’est l’équipe du Centre communautaire de Loisirs de la Côte-des-Neiges – le CELO – qui assurera l’animation du lieu. Elle est d’ailleurs en train d’élaborer une programmation pour l’automne.

Hommage à une figure montréalaise de la philanthropie et de la communauté juive
La décision de nommer le parc Saidye-Bronfman fait suite à un appel de propositions amorcé dans l’esprit de l’opération Toponym’Elles, mise en place par la Ville de Montréal et visant à augmenter la visibilité des femmes dans la toponymie afin de souligner leur contribution à la société montréalaise. 

Saidye et Samuel Bronfman s’installent à Montréal en 1924 et, grâce aux bonnes affaires de la compagnie Seagram fondée en 1928, la famille Bronfman choisit d’investir dans le mécénat communautaire et artistique, notamment par la création, en 1952, de la Fondation de la famille Samuel et Saidye Bronfman. 

La Fondation subventionne des groupes communautaires et appuie les initiatives en éducation, en art, en conservation du patrimoine et autres initiatives de la communauté juive. Soulignons notamment la création du Centre Saidye Bronfman, en 1967 (renommé Centre Segal des arts de la scène en 2007), qui est situé dans le quartier Côte-des-Neiges, non loin du nouveau parc. Au cours de sa vie, Saidye Bronfman a financé de nombreuses œuvres caritatives et de nombreux prix comme le prix Saidye-Bronfman du Conseil des arts du Canada qui reconnaît l’excellence dans les métiers d’art depuis 1977. Madame Bronfman a participé aux activités de sa fondation jusqu’à son décès, en 1995, à l’âge de 98 ans.

Recherche rapide