Une œuvre du bédéiste Jimmy Beaulieu dans Saint-Michel

Publié le 13 octobre 2022 à 9 h 29
Mis à jour le 27 novembre 2022 à 3 h 08

L’arrondissement de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension a inauguré une nouvelle murale située sur le bâtiment de la piscine René-Goupil, en collaboration avec MU et dans le cadre du 60e anniversaire de la Ligue des droits et libertés.

Cette murale, située au 4250, rue du Parc-René-Goupil, permet de sensibiliser les résidentes et résidents de Saint-Michel et la population en général à l’importance du respect de tous les droits humains et à celle de la vitalité des mouvements sociaux dans l’atteinte d’une société juste et inclusive.

Pour cette œuvre, plusieurs activités et ateliers artistiques ont été organisés dans le parc René-Goupil par les éducatrices et éducateurs artistiques de MU. Six ateliers artistiques ont été offerts devant la murale, dont un sur le thème du droit des enfants. Également, une murale intérieure a été réalisée avec les jeunes de l’organisme La Petite Maison de La Grande Porte, et une conférence sur les droits humains a été proposée aux adultes.

La murale intitulée Et ainsi de suite est un triptyque illustrant les étapes d’une manifestation : la préparation, la manifestation et la fraternisation au parc qui la suit. L’artiste a voulu représenter la lutte et la résistance sociale pour les droits et libertés avant tout comme un élément rassembleur, de (re)construction en collectivité, qui tisse des liens sociaux. Il a aussi souhaité refléter le côté accueillant et inclusif du parc et du quartier, notamment à travers la diversité des manifestantes et  manifestants représentés.

Jimmy Beaulieu est un auteur de bandes dessinées originaire de l’Île d’Orléans et vivant à Montréal depuis 1998. Il a publié de nombreux livres dont Rôles de composition (2016), Non-aventures (2013), À la faveur de la nuit (2010) et Le temps des siestes (2012). Il a également fondé les collections Mécanique générale en 2000 et Colosses en 2002. Depuis 2002, il anime des ateliers de bandes dessinées au Cégep du Vieux-Montréal et au Collège Rosemont. Il connaît également du succès en Europe, surtout en Allemagne où toutes ses bandes dessinées ont été traduites. Et ainsi de suite est sa deuxième murale à Montréal.

Ce projet est réalisé grâce au soutien financier du Programme d’art mural de la Ville de Montréal.

À propos de la Ligue des droits et libertés (LDL)

Depuis 1963, les actions et les réflexions de la Ligue des droits et libertés ont influencé plusieurs politiques gouvernementales et ont contribué à la création d’institutions vouées à la défense et la promotion des droits humains. Comme organisme sans but lucratif, indépendant et non partisan, la LDL vise à défendre et à promouvoir l’universalité, l’indivisibilité et l’interdépendance des droits reconnus dans la Charte internationale des droits de l’homme.

À propos de MU

MU est un organisme de bienfaisance qui transforme l’espace public montréalais en réalisant des murales ancrées dans les communautés. Le cœur de sa démarche : créer des murales pour voir et vivre l’art au quotidien, pour déclencher une transformation sociale et pour léguer, à Montréal, un musée à ciel ouvert. Depuis 15 ans, MU a réalisé plus de 175 murales d’envergure et pérennes dans 18 quartiers de la ville, en plus de mettre en œuvre un important volet éducatif. L’organisme est notamment reconnu pour sa collection Bâtisseurs culturels montréalais dont fait partie la murale emblématique en hommage à Leonard Cohen qui surplombe le centre-ville de Montréal. MU a été récompensé par le 34e Grand-Prix du Conseil des arts de Montréal, soulignant sa vision artistique et sociale novatrice et le legs culturel de ses murales aux communautés montréalaises.

Recherche rapide