Actions prioritaires de Ville-Marie en 2022 : budget de fonctionnement et PDI 

Mis à jour le 26 novembre 2021
Temps de lecture : 3 min

Les membres du conseil d’arrondissement ont adopté, le 23 novembre dernier, lors d’une séance extraordinaire du conseil, le budget de fonctionnement 2022 ainsi que le Programme décennal d’immobilisations 2022-2031 (PDI) pour Ville-Marie.

Le budget adopté pour 2022 est équilibré et prudent, et s’appuie sur une stratégie rigoureuse de contrôle des dépenses. Il s’inscrit en adéquation avec le plan stratégique Montréal 2030 qui repose sur quatre grandes orientations : 

  • Accélérer la transition écologique;
  • Renforcer la solidarité, l’équité et l’inclusion;
  • Amplifier la démocratie et la participation;
  • Stimuler l’innovation et la créativité.

Des sommes importantes seront de nouveau allouées en 2022 afin de répondre aux enjeux liés à la relance socioéconomique du secteur, soit plus de 4 millions $. 

Budget de fonctionnement 2022

L’arrondissement de Ville-Marie poursuit ses efforts afin d’offrir à sa population des ressources et des milieux de vie adaptés aux besoins changeants et rendre le territoire plus accueillant. Pour y arriver, le budget de fonctionnement de l’arrondissement de Ville-Marie se divise selon les dix grandes catégories :

  1. Propreté et voirie - 18,1% du budget dédié aux poubelles, au nettoyage et balayage des voies publiques, au nettoyage des graffitis, à l’entretien mineur des chaussées, etc.
  2. Parcs et terrains de jeux - 16,4 % du budget dédié à l’équipement et le mobilier, l’entretien des parcs, l’élagage et horticulture, etc.
  3. Culture et loisirs - 14,6 % du budget dédié à l’entretien des installations (aréna, piscines, bibliothèques), cachets d’artistes, contributions aux organismes, etc. 
  4. Administration et relations avec les citoyen-ne-s - 13,7 % du budget dédié aux frais d’administration, contrats de services et d’expertises, communications, consultations publiques, etc. 
  5. Eau potable et égout - 11,5 % dédié à l’achat d’équipement et matériaux, aux  contrats d’entretien, d’excavation et de réparation, aux interventions sur le réseau d’aqueducs et d’égouts, etc. 
  6. Aménagement du territoire et développement économique - 8,2 % du budget dédié aux contributions en développement économique, contrats d’expertise et d’études, émissions des permis de construction, etc.
  7. Déneigement - 6,3 % du budget dédié aux achats divers (ex: abrasifs), à la location d’équipement et à certains contrats de déneigement, etc.
  8. Marquage, éclairage et signalisation - 6,9 % du budget dédié aux expertises en circulation, à l’achat d’équipement de signalisation, à l’entretien en éclairage, etc.
  9. Environnement - 4,6 % du budget dédié à la gestion des matières résiduelles, aux projets de verdissement, aux certifications environnementales, au financement des éco-quartiers, etc.
  10. Sécurité publique, santé et bien-être - 1,7 % du budget dédié au développement social, à la sécurisation des piétonnisations, à la prévention et la cohabitation, etc.

Investissements prévus en 2022

Porté par l’impact positif des projets déployés ces dernières années, l’arrondissement de Ville-Marie prévoit également poursuivre ses investissements afin :

  • d’aménager et de revitaliser des parcs et des espaces publics, repensés pour favoriser la cohabitation;
  • de mettre à niveau des bâtiments pour les rendre plus fonctionnels et adaptés aux besoins; 
  • de favoriser la mobilité active; 
  • d’accélérer la transition écologique. 

Soucieuses de créer des quartiers à échelle humaine où les familles peuvent s’épanouir, les équipes s’efforcent de planifier des projets de réaménagement de parcs et de ruelles pensés et réfléchis avec et pour les citoyen-ne-s, dont ceux : 

  • de la rue Ottawa, qui sera transformée en place publique permanente;
  • du site patrimonial du parc Fleury-Mesplet;
  • du parc Olivier-Robert;
  • du parc Percy-Walters, dont la clôture, l’escalier Redpath, le système de drainage et l’engazonnement seront refaits;
  • du parc Summerhill, où sera notamment ajoutée une installation des modules d’entraînement extérieur.

La propreté du domaine public de même que la réfection routière (dont celle de la rue Saint-Christophe, de même que l’ajout de nouvelles saillies de trottoir) demeurent des projets prioritaires qui viendront verdir et sécuriser les déplacements.

Les sommes importantes allouées à la protection et à l’entretien des installations de l’Arrondissement permettront d’offrir des services dans des bâtiments qui répondent aux normes actuelles en matière de sécurité, d’accessibilité, d’inclusivité, d’équipements et d’environnement :

  • l’aménagement des espaces intérieurs du nouveau centre Sanaaq, qui regroupera une bibliothèque, une maison de la culture et des espaces sociocommunautaires;
  • le réaménagement de l’aire d’accueil et le remplacement du système de climatisation du centre Jean-Claude-Malépart;
  • la réfection du bâtiment de la cour de voirie satellite Côte-des-Neiges ;
  • la planification de la mise à niveau des bâtiments abritant la maison de la culture Janine-Sutto et l’aréna Camillien-Houde;

Finalement, l’Arrondissement prendra en charge la gestion de nouveaux espaces publics qui caractérisent le centre-ville, tels que l’esplanade Tranquille ou le square Viger.