Montréal se mobilise pour la sécurité des piétons

Mis à jour le 16 octobre 2020
Temps de lecture : 2 min

Devant l’augmentation des collisions impliquant des piétons, la métropole prend des mesures pour sécuriser ses intersections en ajoutant des feux piétons et en modifiant les feux de circulation. L’objectif : assurer la sécurité des piétons et réduire le plus possible le nombre de collisions.

En 2019, le nombre de victimes piétonnes a connu sa plus forte augmentation à Montréal depuis 2007, avec 24 décès à la suite d’une collision avec un véhicule. C’est pourquoi depuis la fin de 2019, la Ville déploie des actions pour rendre les intersections plus sécuritaires.

Voici quelques-unes des mesures que nous prenons :

1. Ajout d’un décompte numérique aux feux de circulation

Les piétons ne savent pas toujours comment se comporter aux intersections. Comment s’engager de façon sécuritaire? Combien de temps reste-t-il pour traverser? Le fait d’ajouter un décompte numérique aux feux de circulation facilite la traversée pour les piétons.

2. Prolongement du temps de dégagement pour les piétons de 4 à 6 secondes

Le fait de prolonger le temps alloué aux piétons pour traverser leur permet de quitter l’intersection sans se presser. 

3. Protection des piétons pour qu’ils puissent s’engager, notamment par l’ajout de flèche avant pour véhicules

En laissant 9 secondes aux piétons pour s’engager avant que les véhicules puissent effectuer un virage, on s’assure qu’ils commencent à traverser en toute sécurité. Ces quelques secondes leur permettent d’avancer vers le centre des voies, plutôt que de s’engager au moment où les voitures veulent tourner. En augmentant la visibilité des piétons, on réduit ainsi les risques de collision. 

Pourquoi ne pas ajouter des phases exclusives réservées aux piétons? 

Les phases exclusives réservées aux piétons consistent à doter certaines intersections de feux de circulation en mode « tout rouge », qui permettent aux piétons de traverser pendant que les véhicules sont immobilisés. Or, ces feux augmentent la congestion automobile et réduisent le temps total alloué aux piétons pour traverser, ce qui va à l’encontre de ce que la Ville souhaite faire. Comme l’attente aux feux sera plus longue, cela pourrait entraîner des comportements non sécuritaires chez les piétons et augmenter le risque de manœuvres dangereuses chez les automobilistes impatients.
 
Au cours des prochaines années, la Ville continuera à prendre des mesures pour améliorer la sécurité des piétons en dotant les intersections de dispositifs qui rendent la traversée plus sûre.

Recherche rapide