Place des Fleurs-de-Macadam

Mis à jour le 27 juillet 2022
Temps de lecture : 1 min

Après trois années d’expérimentation, Le Plateau-Mont-Royal aménage la place des Fleurs-de-Macadam pour en faire une place multifonctionnelle inondable, sur le terrain situé sur l’avenue du Mont-Royal Est, entre les rues Boyer et de Mentana.

Les travaux d’aménagement sont complétés depuis le mois de juin. Ils comprennent :

  • la démolition des trottoirs autour la place et d’une portion de la chaussée des rues de Mentana et Boyer;
  • la construction de la place multifonctionnelle avec ses bassins de rétention; 
  • l’intégration de jeux d’eau décoratifs;
  • l’ajout de mobilier (tables, bancs, fontaine à boire, supports à vélos et poubelles);
  • la plantation massive d’arbres, d’arbustes et de végétaux.

La place multifonctionnelle inondable (dont le terme anglais est water square) est animée de jets de bruine et conçue pour capter les eaux de pluie en son centre et dans les îlots de végétation entourant le site. Elle peut accueillir jusqu’à 30 cm d’eau qui sera drainée dans le sol en moins de 48 heures.

Juin 2017 : Le Plateau-Mont-Royal acquiert le terrain du 962 Mont-Royal Est, où se trouvait une ancienne station-service, pour créer un nouvel espace public sur l’avenue, entre les rues de Mentana et Boyer. 

Octobre 2017 : le conseil d’arrondissement octroie un contrat à la firme Castor et Pollux Coop pour un mandat de concertation, de conception et de réalisation d’un aménagement transitoire.

Été 2018 : trois aménagements temporaires avec différentes configurations spatiales sont testés sur le terrain du 962. Fort de cette expérience et des commentaires reçus de la part de la population, des résidents, et des parties prenantes, l’arrondissement dévoile l’aménagement transitoire qui restera en place jusqu’à l’aménagement permanent prévu dans les prochaines années.

Près de deux mille participations aux sondages ont permis de préciser les balises d’aménagement souhaitées. Le manque de végétation était un commentaire récurrent lors des trois aménagements temporaires, pour ce nouvel aménagement, des arbres et des végétaux ont été plantés pour couvrir plus d’un tiers de la superficie du terrain. La place centrale, élément très apprécié du premier aménagement, est reconduite, tout comme les jardinets intimes de l’aménagement 2 et la végétation concentrée de l’aménagement 3.
 
Dans un souci de développement durable et de réutilisation du mobilier, tout a été conservé et remodelé. De nouveaux bancs ont été conçus avec des bacs de plantation afin de pallier le manque de places assises. Voir les 3 aménagements temporaires et les différentes étapes.

Décembre 2019  l’arrondissement procède à un appel d’offres afin de mandater une firme pour concevoir l’aménagement permanent de la place publique. C’est à la firme d’ingénierie Les Services EXP en collaboration avec la firme d’architecture NIP paysage que l’arrondissement confie ce mandat.

À la lumière des commentaires reçus, le terrain sera verdi et comportera une place multifonctionnelle avec des espaces de regroupement et d’autres plus calmes. De plus, la place sera résiliente aux changements climatiques.  

La fédération canadienne des municipalités a subventionné une étude de faisabilité à hauteur d’environ 100 000 $, ce qui a permis de valider le potentiel de récupération des eaux de pluie au sein de la place.

Plus récemment, le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation a confirmé qu’une subvention serait attribuée à l’arrondissement concernant la réalisation du projet.

La future place publique permettra une rétention partielle des eaux de pluie pour des pluies fortes, pour de plus faibles précipitations l’ensemble des eaux de pluie seront infiltrées et captées par les zones végétalisées.

Dans la poursuite du processus consultatif, les citoyens ont été conviés à assister à la présentation du concept final pour l’aménagement permanent le 22 octobre 2020.

Juin 2021 début des travaux d’aménagement qui s’échelonnent jusqu’à la fin de mai 2022, avec une pause hivernale et reprise en début du printemps. 

Novembre 2021 lancement du concours de design par la Société de développement de l’avenue du Mont-Royal, en collaboration avec Odace Événements et avec le soutien de l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal, visait la création d’une œuvre suspendue au-dessus de la place. C’est l’atelier EN TEMPS ET LIEU qui remporte le concours.

Les travaux sont actuellement terminés et la place est ouverte au public.

Été 2022 à l’hiver 2023 monitorage expérimental de la performance hydraulique et du comportement des végétaux par un groupe de chercheurs et d’étudiants de l’INRS et de l’Université de Montréal. 

Un guide d’entretien du site a été élaboré en collaboration avec Les Ateliers Ublo visant : 

  • le maintien de la fonction technique du site;
  • le maintien de l’esthétisme et du confort;
  • la diminution de l’effort d’entretien et financier.

Des sondages in situ seront effectués pour consulter les utilisateurs vis-à-vis de leur appréciation des nouveaux aménagements. 

L’inauguration de la place est prévue pour la fin du mois d’août.

16 janvier 2019 :  Le comité exécutif adopte la dénomination place des Fleurs-de-Macadam pour le terrain du 962, avenue du Mont-Royal Est en hommage à la chanson de Jean-Pierre Ferland. Si la demande de dénomination est d’abord venue de la nièce de M. Ferland, elle a ensuite été appuyée par la Société d’histoire du Plateau-Mont-Royal, l’arrondissement et la Commission de la toponymie. Voir les archives de Radio-Canada. 

15 juin 2019 :  Le nom de la nouvelle place des Fleurs-de-Macadam est célébré avec Jean-Pierre Ferland lors d’une petite fête toute en émotions.

13 février 2020 : la Commission de toponymie du Québec offre aux Québécoises et aux Québécois la possibilité de voter pour le Toponyme coup de foudre du public. C’est le nom « Place des Fleurs-de-Macadam » qui remporte ce vote.