Protégez les arbres pendant vos travaux

Mis à jour le 22 septembre 2022
Temps de lecture : 2 min

Vous planifiez des travaux sur votre terrain? La conservation des arbres, tant sur votre terrain que sur le domaine public, est au coeur de nos préoccupations. C’est pourquoi nous vous demandons de prendre certaines dispositions, avant de commencer vos travaux, pour protéger les arbres.

Un arbre : plus qu’un tronc

Lorsque nous pensons à protéger les arbres lors de travaux, c’est le tronc qui nous vient immédiatement en tête. Mais un arbre, c’est plus que cela : les branches et le feuillage ont une grande importance et il ne faut pas négliger le réseau de racines qui, bien que souterrain, est néanmoins vulnérable sur une superficie équivalente à la ramure de l’arbre. 

Les mesures de protection obligatoires

Votre arrondissement s’est doté de mesures réglementaires pour la protection des arbres que vous devez appliquer si vous prévoyez des travaux sur votre terrain. Ces mesures devront être mises en place avant le début de votre chantier et être maintenues jusqu’à la fin des travaux. En voici un résumé :

1. Une clôture d’au moins 1,5 mètre doit être érigée au-delà de la projection au sol de la ramure d’un arbre à risque d’être endommagé.

2. À défaut de pouvoir installer une telle clôture, tout le tour du tronc doit être protégé par des madriers (2 pouces x 4 pouces) déposés sur des bandes caoutchoutées et solidement maintenus en place. Au sol, sous la ramure de l’arbre, doit être posée une membrane géotextile recouverte de 30 cm d’un matériau non compactant.

3. Les branches susceptibles d’être endommagées doivent être protégées ou élaguées.

4. Les racines devant être taillées doivent l’être de façon nette et les racines exposées doivent être maintenues humides pendant toute la durée des travaux.

5. Un arbre ne doit, en aucun cas, être utilisé comme support lors de travaux.

Les inspecteurs y veillent

Les inspecteurs municipaux peuvent remettre des amendes à quiconque ne respecte pas les mesures de protection des arbres. De plus, quand il s’agit d’arbres se trouvant sur le domaine public, un suivi est assuré pendant et après les travaux. Lorsque l’un de ces arbres doit obligatoirement être enlevé ou s’il a subi des dommages sévères, la valeur initiale de l’arbre est réclamée au propriétaire terrien de la zone des travaux. Les arbres coûtent cher. Il est donc plus sage et plus économique de prévenir que de ne pas pouvoir guérir!

Votre responsabilité

Aucun permis ne vous dégage, de quelque façon que ce soit, de votre responsabilité envers les dommages occasionnés par des travaux à des arbres environnants. Vous devez aviser la Division des parcs et installations (en composant le 311) si un ou des arbres publics sont situés à moins de 15 mètres de votre chantier. Une évaluation des arbres sera réalisée avant le début des travaux et une autre une fois ceux-ci complétés. Le cas échéant, conformément au Code civil du Québec et aux règlements municipaux en vigueur, la Ville pourra vous réclamer une perte de valeur monétaire de ses arbres dans un délai de 3 ans.