Entre-temps - Sonia Haberstich

Date
Du
au

Entre-temps est une expression curieuse. Elle semble suggérer une forme de hiérarchie; entre des instants où l’on s’acquitte d’une tâche importante, il est possible de s’adonner à une activité de moindre ampleur. C’est l’entre-temps.

Description

Entre-temps est un adverbe. Mais l’expression pourrait aussi bien être un nom commun. Faire une promenade, par exemple, serait un entre-temps.
Je passe de grandes parties de mes journées seule en atelier. Il m’est parfois difficile de prendre ces moments réellement au sérieux, si futiles paraissent généralement les actions qui s’y additionnent pour arriver à créer des expériences à partager, à offrir à travers des objets ou des images. Et pourtant j’y consacre une somme d’énergie impressionnante, qu’elle soit physique, émotive ou cérébrale.
Puis, entre-temps, je m’active à d’autres gestes, d’autres actions : je promène mon chien, j’échange avec des amis, je fais des emplettes, des repas, des exercices physiques. J’aime, je mange, je ris, je pleure, je dors. Ces actions me définissent tout autant. Et je pourrais aisément dire : entre-temps, je vais à l’atelier. Et pourtant. Le temps passé à l’atelier à répandre des couleurs sur des surfaces est le temps autour duquel je crois faire des choses secondaires. C’est LE temps. Tout le reste devient l’entre-temps.
Et si, au contraire, c’était ce temps qui était entre les temps, entre ces autres actions qui me définissent.
Ou encore, peut-être n’y a-t-il que des entre-temps. Tout serait entre-temps. Et tout serait temps.
Entre-temps n’existe pas?

Vernissage le samedi 21 janvier de 14h à 17H.

Comment s'y rendre

Calendrier