Chantier Montréal abordable : pour des logements à coût accessible

Mis à jour le 28 septembre 2022
Temps de lecture : 3 min

La Ville veut accroître la construction et la sauvegarde de logements abordables de manière durable. Pour y arriver, elle doit se doter de nouveaux outils de développement et susciter de nouveaux partenariats. C’est à ce défi qu’elle s’attaque, avec ses partenaires du Chantier Montréal abordable.

Des solutions innovantes pour le logement abordable

Le Chantier Montréal abordable se veut un exercice d’intelligence collective, de mise en commun d’expertises variées à la recherche de solutions novatrices. Il vise à : 

  • Aplanir les obstacles qui freinent la construction de logements abordables, tant sur le marché locatif que pour l’accession à la propriété.
  • Accélérer la réalisation de logements abordables pérennes en utilisant les interventions de la Ville pour créer un effet d’entrainement.
  • Faire émerger de nouveaux leviers de développement, moins dépendants du financement gouvernemental.

Les solutions envisagées pourront prendre différentes formes. Par exemple : 

  • Outils fonciers et financiers
  • Programmes d’aide 
  • Mesures pour accélérer l’autorisation des projets 
  • Alliances stratégiques

Comité-conseil : concertation et expertise

Cette démarche mise sur la concertation de dizaines d’organisations reconnues pour leur expertise dans les secteurs de l’immobilier, du financement et de l’économie sociale. Plusieurs services municipaux y participent également dont notamment : l’Habitation, les Finances, la Stratégie immobilière, le Développement économique, l’Urbanisme et la mobilité.

Elle est chapeautée par un comité-conseil, formé de :

  • Le groupe de ressources techniques Bâtir son quartier
  • L’entreprise immobilière Broccolini
  • La Caisse d’économie solidaire Desjardins
  • Le Fonds immobilier de solidarité FTQ
  • L’Institut de développement urbain du Québec (IDU)
  • La société de gestion de fonds de placement New Market Funds
  • L’entreprise immobilière Prével
  • La Société de développement Angus
  • La Société d’habitation et de développement de Montréal (SHDM)
  • La Société locative d’investissement et de développement social (SOLIDES)
  • L’Unité de travail pour l’implantation de logements étudiants (UTILE)

Co-présidence

  • Benoit Dorais, vice-président du comité exécutif et responsable de l’habitation, de la stratégie immobilière et des affaires juridiques.
  • Édith Cyr, directrice générale du groupe de ressources techniques Bâtir son quartier.
  • Roger Plamondon, président du groupe immobilier Broccolini.

4 axes d’intervention

La réflexion s’articule autour de 4 axes d’intervention, auxquels plusieurs autres partenaires sont appelés à contribuer :

  • La stratégie foncière et immobilière de la Ville
  • La fiscalité et le financement des projets
  • La facilitation des projets et les évolutions réglementaires
  • Le rôle et les mandats de la Société d’habitation et de développement de Montréal (SHDM)

Des projets concrets mis en place rapidement

Le Chantier Montréal abordable se déploiera sur plusieurs années, mais la Ville souhaite tester rapidement les nouveaux modes d’intervention qui en émaneront. Des projets-pilotes seront implantés dès 2022 et un suivi rigoureux sera assuré tout au long de l’exercice.

Acquisition et remise en état de 47 logements abordables à Lachine : quand l’aide de la Ville ouvre des portes

Septembre 2022

Rénover des logements tout en préservant leurs loyers abordables : tel est l’objectif que s’est donné la Société locative d’investissement et de développement social (SOLIDES) en acquérant un immeuble de 47 logements à Lachine. Pour financer le projet de 7,96 M$, l’OBNL s’est tourné vers la Ville et vers de grands prêteurs. La contribution municipale, de plus de 2,33 M$, est assortie de certaines conditions, dont le maintien des loyers à long terme et la réalisation des travaux sans déplacer les locataires.

Écoquartier Namur-Hippodrome : un terrain entier consacré au logement abordable

Septembre 2022

Le premier terrain développé sur l’ancien hippodrome sera 100 % abordable. La Ville, qui est propriétaire du site, réserve la vente d’un important lot aux organismes à but non lucratif actifs en habitation. Ce premier geste marque le début du projet d’écoquartier Namur-Hippodrome, qui se transformera en un milieu de vie propice aux familles et axé sur la mobilité. À terme, le quartier comptera plus de 12 500 logements, dont 6000 sur le site de l’ancien hippodrome. L’appel de candidatures est disponible jusqu’au 26 janvier 2023 sur la plateforme SÉAO.