Corridor de biodiversité de Saint-Laurent

Mis à jour le 4 octobre 2021
Temps de lecture : 2 min

Le corridor de biodiversité de Saint-Laurent est un projet très ambitieux et unique en son genre qui engage Saint-Laurent sur plus de 20 ans. Il s’étendra sur un territoire d’environ 450 hectares.

La vision novatrice du corridor de biodiversité de Saint-Laurent a été élaborée par l’équipe lauréate en 2018 d’un concours national d’architecture de paysage pluridisciplinaire, composée des firmes Biodiversité Conseil, civiliti, LAND Italia et Table Architecture. En collaboration avec la Division de l’environnement et de la protection du territoire de l’arrondissement, cette équipe a conçu un plan directeur d’aménagement présenté le 22 mai 2019 devant les Ateliers municipaux de l’arrondissement, lieu de la première phase du corridor.

Le corridor s’étendra sur un territoire d’environ 450 hectares, passant par des secteurs industriels, commerciaux et résidentiels. Il reliera les noyaux de biodiversité déjà existants à Saint-Laurent tels que le boisé du parc Marcel-Laurin, le boisé Cavendish — Raymond-Lasnier — Beaulac — Poirier, les parcs-nature du Bois-de-Liesse et du Bois-de-Saraguay ainsi que le ruisseau Brook. Il permettra de restaurer leur connectivité à l’aide d’aménagements favorisant le déplacement de la flore, de la faune et, bien sûr, des humains.

Ce plan directeur de 180 pages allie architecture de paysage, architecture urbaine, environnement, biodiversité, écologie, culture, art et développement social. Son originalité et sa grande qualité lui ont déjà valu deux prix prestigieux : en février 2020, prix national du design urbain remis conjointement par l’Institut royal d’architecture du Canada, l’Institut canadien des urbanistes et l’Association des architectes paysagistes du Canada et en mai 2021, le prix d’excellence par l’Association des architectes paysagistes du Canada (AAPC) dans la catégorie Planification et analyse. Il a en outre déjà attiré l’attention de spécialistes internationaux puisqu’il a été présenté en Chine en novembre 2019 à la 5e édition de la Biennale de design de Wuhan.

Ce corridor formera une véritable infrastructure verte, bleue et sociale qui permettra aux Laurentiens de se déplacer, de se divertir et de cohabiter avec la nature, dans un contexte urbain pourtant très asphalté au départ.