Écopâturage urbain à RDP-PAT

Mis à jour le 20 juin 2022
Temps de lecture : 2 min

Du 5 juin au 24 juillet, un troupeau d’une douzaine de moutons de Biquette Écopâturage passera ses journées aux parcs André-Corbeil-dit-Tranchemontagne et du Chevalier-Cuivré dans le quartier de Rivière-des-Prairies dans le cadre du projet d’écopâturage.

Projet pilote à Rivière-des-Prairies : Les prairies de Biquette

En 2021, RDP-PAT s’est lancé dans la gestion durable des espaces verts par les animaux en mettant en place le projet d’écopâturage Les prairies de Biquette mettant en vedette des moutons et s’articulant autour de trois volets : pâturer, éduquer et égayer!

Les prairies de Biquette, ce n’est pas un zoo urbain! Pendant sept semaines, ces bêtes seront au travail aux parcs André-Corbeil-dit-Tranchemontagne et du Chevalier-Cuivré. Les moutons seront accompagnées en tout temps par une bergère et des bénévoles, de 9 h à 19 h. Les moutons iront se reposer, à la fin de la journée, dans une bergerie mobile installée temporairement devant la maison Pierre-Chartrand. 

Le projet pilote Les prairies de Biquette est réalisé en collaboration avec l’organisme Biquette Écopâturage et répond aux orientations de la Politique d’agriculture urbaine de RDP-PAT et du Plan d’action triennal 2020-2022

Les 3 objectifs principaux du projet Biquette :

  1. Pâturer : par l’entretien des espaces verts de façon alternative et écologique par les moutons en milieu urbain

  2. Éduquer : par la création d’un espace pédagogique sur l’écopâturage, l’agriculture urbaine et leurs enjeux par le biais d’ateliers variés et des formations.

  3. Égayer : par la création d’un lieu de rencontre et d’événements ludiques qui dynamisent la vie de quartier et participent à l’amélioration de la qualité de vie.

Pour en savoir plus sur Biquette Écopâturage.

Ateliers et activités

Les prairies de Biquette accueille des ateliers éducatifs et activités ludiques durant le séjour des moutons à Rivière-des-Prairies. Consultez la page Facebook pour connaître l’horaire.

Qu’est-ce que l’écopâturage?

L’écopâturage est une méthode d’entretien écologique des espaces verts dans les milieux urbains. Plutôt que d’utiliser de la machinerie mécanique et des engrais de synthèse, la tonte des pelouses et leur fertilisation s’effectuent naturellement, en laissant paître de petits animaux herbivores comme les chèvres ou encore les moutons. 

En plus d’avoir de nombreux avantages sociaux, économiques et environnementaux, l’écopâturage favorise la biodiversité urbaine de plusieurs façons :

Il faut laisser pousser l’herbe pour nourrir les moutons !

Dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet pilote d’écopâturage, l’arrondissement doit intervenir différemment dans le parc André-Corbeil-dit-Tranchemontagne et le parc du Chevalier-Cuivré, notamment en cessant de faucher certaines zones moins fréquentées jusqu’à la mi-juillet 2022. Cette façon de faire est appelée «gestion différenciée».

En diminuant la fréquence des tontes d’une surface gazonnée, on permet aux plantes qui la composent de croître davantage et de fleurir spontanément. On laisse la nature faire son œuvre. La pelouse courte et uniforme se transforme en refuge favorable pour les insectes pollinisateurs et la petite faune.

Au gré de leurs préférences alimentaires, les moutons choisissent de manger certaines plantes plutôt que d’autres. Cette sélection alimentaire permet de faucher progressivement l’herbe, contrairement aux tontes réalisées avec de la machinerie mécanique. Les écosystèmes ne sont pas détruits d’un seul coup, les insectes et la faune peuvent se déplacer vers d’autres lieux et survivre.

Certaines plantes locales à croissance lente présentent moins d’intérêt pour les moutons que d’autres espèces plus vigoureuses. Délaissées, elles ont le champ libre pour s’épanouir et s’implanter dans une surface gazonnée. Les moutons transportent aussi des semences dans leur laine et sur leurs pattes ce qui facilite la dispersion de certaines plantes et contribue à enrichir la palette végétale de la pelouse.

En plus de fertiliser naturellement les pelouses, le fumier des moutons favorise aussi la biodiversité. Il attire les insectes coprophages comme les scarabées qui dégradent les excréments, ainsi que leurs prédateurs comme les oiseaux.

Envie de participer à ce projet pilote?

Biquette a besoin de vous! L’organisme est à la recherche de gens motivés, responsables et disponibles pour compléter son équipe de bénévoles pour le déploiement du projet pilote d’écopâturage à Rivière-des-Prairies. 

Accompagnés de la bergère, les bénévoles prennent soin des moutons et répondent aux questions des visiteurs du parc, et ce beau temps, mauvais temps! 

Intéressés? Vous devez :

  • Avoir 16 ans et plus
  • Aimer les animaux
  • Être disponible au cours des mois de juin et juillet pour un minimum de 3 heures par semaine
  • Avoir de l’entregent, aimer le contact avec le public et informer les gens
  • Aimer le travail d’équipe
  • Être fiable et ponctuel
  • Être en forme et ne pas avoir peur de la chaleur ou de la pluie
     

Complétez le formulaire de candidature disponible sur le site Web de Biquette Écopâturage. Pour toutes questions, vous pouvez écrire à [email protected]