En coulisse avec Yanick et Megane à la maison de la culture Maisonneuve

Mis à jour le 26 septembre 2022
Temps de lecture : 3 min

À travers une série de portraits, découvrez les gens passionnés qui rendent la culture accessible à la population de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve. Aujourd’hui, suivez-nous en coulisse avec Yanick Thibault et Megane Guillard à la maison de la culture Maisonneuve!

Après avoir cheminé ailleurs à la Ville de Montréal pendant quelques années, c’est à la maison de la culture Maisonneuve que Megane et Yanick ont atterri au début de 2021, et ce, pour leur plus grand bonheur! Leur amour de la culture, leur attachement à Hochelaga-Maisonneuve et leurs compétences complémentaires en font un duo de feu!

1. Bonjour Megane, bonjour Yanick! D’abord, parlez-nous un peu de vous, de votre parcours.

Yanick : Bonjour! J’ai fait mes débuts à la Ville en 2010 en tant qu’agent de développement culturel pour le réseau Accès culture où je m’occupais des dossiers chansons et variétés. C’est durant cette période que je suis tombé amoureux de la maison de la culture Maisonneuve grâce à sa programmation éclectique! Et aujourd’hui, j’ai la chance d’être agent culturel pour LA maison de la culture dans laquelle je me reconnais le plus. C’est donc un immense privilège pour moi de réaliser sa programmation et de faire rayonner les artistes de ce quartier que j’aime et que j’ai adopté il y a presque 20 ans.

Megane : Je suis aussi très heureuse d’être ici! J’habite près de la maison de la culture et ça me touche que mon travail ait un impact positif dans mon quartier. En tant qu’assistante aux événements culturels, je veille à tout ce qui est coordination, logistique, administration, certains outils de communication, l’accueil du public, et aussi au volet des expositions, qui est vraiment mon dada. 

2. Parlez-nous de la programmation d’automne, votre première programmation à la maison de la culture Maisonneuve!

Yanick : D’abord, la programmation est composée à 100 % d’artistes ou de partenaires de MHM et a été conçue dans un esprit d’inclusion et de diversité. Elle est équitable - on compte autant d’hommes que de femmes - et écoresponsable.  

Il y a plusieurs événements merveilleux dans la programmation. Une date à inscrire à son agenda est le 27 octobre, la journée du 41e anniversaire de la maison de la culture, la première à Montréal d’ailleurs! Pour l’occasion, il y aura un spectacle de Catherine Jeanne-D’Arc et Claude l’Anthrope, deux artistes queers du quartier.

Un événement que je suis vraiment impatient de voir et surtout de vivre est Le collège d’ingénierie à l’œilavec Jacques Bertrand Jr,le 24 novembre. Ce sera ze spectacle de l’automne avec 17 musiciens et des surprises, assurément! Je ne peux pas en dire davantage, mais selon toute vraisemblance, ce sera toute une expérience!

Parmi les autres événements, nous avons deux belles collaborations avec la Société des orgues de Maisonneuve pour l’Halloween et Noël, un balado spécial Hochelaga-Maisonneuve devant public, Hugo Mudie, icône de la musique punk au Québec, et l’uniqueMononc’ Serge. Je pourrais tous et toutes les nommer!

Megane : Côté arts visuels, il y aura deux magnifiques expositions. De septembre à début novembre, c’est tout le premier étage qui sera dédié aux arts visuels pour l’exposition collective et pluridisciplinaire - vidéo, audio, sculpture - de Myro Le Ber Assiani et Antoine Racine.

La deuxième exposition est de Nico Williams, artiste autochtone et résident du quartier, qui se spécialise en perlage. Il présente ici ses œuvres pour la première fois de la mi-novembre au début janvier. Des activités de médiation culturelle seront également présentées au public et seront annoncées sur notre page Facebook!

3. Selon vous, qu’est ce qui distingue la maison de la culture Maisonneuve au sein de l’arrondissement?

Megane : La maison a été accréditée Scène écoresponsable de niveau bronze cette année! On travaille fort pour intégrer les bonnes pratiques en transition écologique à tous les niveaux, on en discute avec nos partenaires. Un plan d’action est en développement pour poursuivre nos efforts et nous améliorer toujours un peu plus chaque année. 

Aussi, il ne faut pas oublier qu’il s’agit de la première maison de la culture à Montréal! Même si c’est seulement depuis 2005 qu’elle a un lieu physique. Avant, les services de la maison étaient offerts dans d’autres lieux, comme le CCSE Maisonneuve, la bibliothèque Maisonneuve, le château Dufresne, le collège Maisonneuve.

Yanick : L’offre culturelle des deux maisons de la culture de MHM est complémentaire. Nous avons des types de salles et des approches différentes. Par exemple, ici, on a une salle de style cabaret d’une capacité de 230 places qui est plus propice à recevoir des artistes en chanson et en musique, mais moins de pièces de théâtre, de cirque ou de danse. On le fait quand même par des résidences de création dans le Cube, notre salle polyvalente.

4. En terminant, quel est votre coup de cœur culturel dans MHM?

Yanick : J’adore les mosaïques de Laurent Gascon et de Gogo Frisette, dont celle au parc Thomas-Chapais. Il y a aussi le patrimoine bâti de Maisonneuve, comme l’édifice de style beaux-arts de la bibliothèque Maisonneuve qui fait l’objet d’une restauration en ce moment.

Megane : Mon coup de cœur va aux murales et aux œuvres d’art public qu’on retrouve dans l’arrondissement. Elles agrémentent beaucoup les promenades en plus de mettre en valeur le talent des artistes!

La programmation culturelle de l’automne est disponible ici.