Chiens à risque et potentiellement dangereux

Mis à jour le 17 janvier 2022

À Montréal, les chiens à risque ou potentiellement dangereux sont soumis à des conditions particulières. Voici tout ce que vous devez savoir.

Pour assurer la sécurité publique et favoriser une cohabitation harmonieuse entre les citoyens et les animaux de compagnie, la Ville a pris des dispositions particulières pour encadrer les chiens à risque et les chiens potentiellement dangereux.

Les chiens à risque

Si votre chien a attaqué, mordu ou tenté de mordre une personne ou un animal domestique, il est considéré comme un chien à risque et pourrait faire l’objet d’un examen de son état et de sa dangerosité par un médecin vétérinaire. 

Vous avez 3 jours pour aviser la Ville du comportement agressif de votre chien en contactant le 311. En attendant un avis de la Ville, vous devez :

  • Museler le chien au moyen d’une muselière-panier lorsqu’il est à l’extérieur de votre logement ou du logement de la personne qui en a la garde.
  • Lorsque vous êtes à l’extérieur, garder l’animal en laisse ou dans un espace fermé par une clôture dont le maillage est suffisamment serré pour empêcher une personne d’y introduire sa main ou son pied.
  • Garder le chien au même lieu.

Vous pouvez céder votre chien uniquement à un refuge ou à un établissement vétérinaire, à condition de prévenir la Ville 2 jours avant et de lui en fournir la preuve dans les 3 jours qui suivent.

Après l’enquête, le chien pourrait être catégorisé comme chien potentiellement dangereux, entre autres.

Les chiens potentiellement dangereux

Si votre chien est déclaré potentiellement dangereux, vous devez respecter des conditions de garde particulières :

  • Le faire vacciner contre la rage, stériliser et micropucer.
  • Obtenir un permis spécial.
  • Faire porter à votre chien la médaille délivrée par la Ville.
  • Garder votre chien sous la surveillance d’une personne de 18 ans ou plus capable de le maîtriser.
  • En présence d’un enfant de 10 ans ou moins, assurer une supervision constante du chien par une personne de 18 ans ou plus.
  • Museler le chien au moyen d’une muselière-panier lorsqu’il est à l’extérieur du logement du gardien.
  • Le tenir avec une laisse d’une longueur maximale de 1,25 m, sauf dans les parcs à chiens et dans les endroits clôturés.
  • Indiquer clairement la présence d’un chien potentiellement dangereux à votre domicile à l’aide d’une affiche.
  • Garder le chien à plus de 2 m de tout enfant âgé de moins de 16 ans.
  • Nous écrire 2 jours avant de déménager ou de vous séparer du chien.

Si vous ne respectez pas l’une de ces conditions, vous pourriez recevoir une amende, perdre votre permis spécial et perdre la garde du chien.

Adoption d’un chien potentiellement dangereux

Si vous adoptez un chien potentiellement dangereux, vous devez vous soumettre aux conditions de garde énoncées ci-haut. Suivant la prise de possession de l’animal, vous devez également communiquer avec l’équipe responsable du suivi des chiens potentiellement dangereux sur le territoire montréalais en lui écrivant.

Amener un chien potentiellement dangereux à Montréal

Il est interdit d’amener à Montréal :

  • un chien visé par un ordre d’euthanasie;
  • un chien hybride (issu d’un croisement avec un loup, par exemple).

Si votre chien a été déclaré potentiellement dangereux, a déjà mordu ou attaqué une personne ou un animal domestique dans une autre ville, ou a tenté de le faire, écrivez-nous avant votre arrivée pour que nous fassions des vérifications.

S'informer sur le sujet

Présente les contenus de l'arrondissement
Sélectionner un arrondissement pour filtrer la liste des contenus recherchés.