Bureau des relations gouvernementales et municipales

DirecteurJean Therrien

Le Bureau des relations gouvernementales et municipales œuvre sur plusieurs dossiers charnières en collaboration avec des partenaires municipaux, gouvernementaux et institutionnels.

Mission

De concert avec les services administratifs concernés et avec le cabinet du maire et du comité exécutif de la Ville, le Bureau des relations gouvernementales et municipales a pour mission de promouvoir les intérêts de Montréal auprès des partenaires municipaux, gouvernementaux et institutionnels de manière à maximiser les retombées pour Montréal ainsi que pour les Montréalais.

Actions prioritaires 2022

  • Inciter les gouvernements à soutenir une relance économique, verte et inclusive de la métropole, fortement touchée par la pandémie;
  • Interpeller les gouvernements pour accroître les investissements dans les infrastructures municipales et dans l’exploitation et les infrastructures de transports collectifs et actifs;
  • Négocier le renouvellement des ententes en matière d’habitation et de lutte à la pauvreté et conclure une nouvelle entente financière dans le domaine de la transition écologique;
  • Coordonner la mise en œuvre du tout premier plan d’action en matière de valorisation de la langue française de la Ville de Montréal;
  • Poursuivre le déploiement de la Stratégie de réconciliation avec les peuples autochtones 2020-2025.

Commissaire aux relations avec les peuples autochtones

Me Marie-Ève Bordeleau est en poste depuis février 2018. Ce poste met l’accent sur des relations gouvernementales dans une approche de gouvernement à gouvernement, c’est-à-dire d’égal à égal dans les relations entre les communautés autochtones et la Ville de Montréal.

Son mandat se décline en 4 composantes :

  • Guider et conseiller la Ville et la mairesse sur tout ce qui touche les relations entre la Ville et les communautés autochtones.
  • Faire la promotion de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones.
  • Élaborer une formation destinée aux employés de la Ville.
  • Développer une stratégie de réconciliation pour la Ville de Montréal avec plusieurs partenaires internes en mettant en œuvre un changement de paradigme et en intégrant un “réflexe autochtone” aux politiques et plans d’action de la Ville.

Cette démarche se base sur les 94 appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation du Canada et sur la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones.