Anjou-sur-le-Lac, un espace vert pour tous!

Mis à jour le 27 octobre 2021
Temps de lecture : 1 min

Avez-vous déjà foulé les sentiers d’Anjou-sur-le-Lac? Ce grand espace vert qui borde les bassins du lac Anjou connaît une popularité grandissante depuis les dernières années. Jalousement gardé, ce lieu présente un grand potentiel pour la communauté angevine.

Sur plus d’un kilomètre de sentiers pédestres, qui débutent à l’angle du boulevard des Galeries-d’Anjou et de la rue Bombardier est, les promeneurs peuvent observer la faune et la flore dans un cadre paisible. En effet, le lac ainsi que ses rives sont habités par de nombreuses espèces d’oiseaux, comme le grand héron, ou encore par la couleuvre brune, une espèce susceptible d’être désignée menacée.

Tout près de l’entrée, on trouve également un module de jeu pour les tout-petits ainsi qu’une piste cyclable balisée qui traverse le parc d’est en ouest. À l’autre extrémité, près du pont de la promenade des Riverains, on aménagera pour une première fois  cet hiver une butte de glissade pour toute la famille. 

Reboisement, aménagements aux abords des sentiers, installations de fontaines d’eau potable, dragage des sédiments au fond du lac, de nombreux travaux ont eu lieu les derniers mois afin de mieux desservir et embellir le secteur. Récemment, une trentaine d’arbustes ainsi qu’une cinquantaine d’arbres y ont d’ailleurs été plantés afin de contrer les impacts de l’agrile du frêne et bonifier le couvert forestier.

Anjou a à cœur l’avenir de ses parcs et espaces verts, dont ceux d’Anjou-sur-le-Lac. C’est pourquoi d’autres améliorations seront apportées au cours de la prochaine année, notamment le prolongement de la piste cyclable pour rejoindre le boulevard Gouin, la réfection du module de jeu et l’installation d’un bloc sanitaire.

Pour votre sécurité, toute activité nautique, ainsi que la baignade, sont interdites sur le bassin de rétention du quartier Anjou-sur-le-Lac.

Le «lac» d’Anjou-sur-le-Lac est en fait un bassin de rétention des eaux pluviales. L’eau du bassin n’est pas propice à la baignade ni à la pratique d’activités nautiques. 

Anjou vous rappelle qu’il est ainsi interdit d’utiliser des embarcations sur le bassin, telles que des planches à pagaie (SUP), des pédalos et des canots.

Les contrevenants sont passibles d’avoir une amende.

Avant de réaliser des aménagements à l’intérieur de la limite des berges du bassin de rétention d’Anjou-sur-le-Lac, vous devez vous informer de la règlementation en vigueur.

Les aménagements ou travaux à l’intérieur de la limite des berges du bassin de rétention d’Anjou-sur-le-Lac sont régis selon certaines dispositions du Règlement concernant le zonage (RCA 40) en vigueur. 

Vous pouvez communiquer avec le comptoir des permis en cas de questions. 

Extraits du Règlement RCA 40 en lien avec ce sujet

Section III - Dispositions relatives aux rives et littoral

202. Seuls les ouvrages et travaux suivants sont autorisés dans la rive du bassin de rétention du secteur nord-ouest:

1° des interventions qui sont conçues de façon à ne pas créer, dans les limites de la rive, quelque foyer d’érosion que ce soit et maintiennent ou renforcent le couvert herbacé, arbustif ou boisé existant; 

2° la coupe nécessaire à l’implantation d’une construction ou d’un ouvrage autorisé sur le domaine public; 

3° la coupe nécessaire à l’aménagement d’une ouverture de 5 mètres de largeur pour un sentier qui longe le plan d’eau, et qui donne accès au plan d’eau; 

4° l’élagage et l’émondage nécessaires à l’aménagement d’un sentier ou un escalier qui donne accès au plan d’eau; 

5° la plantation de végétaux et les travaux visant à rétablir un couvert végétal permanent et durable. À cette fin, les végétaux autorisés pour la plantation sont énumérés à la « liste des plantes indigènes et riveraines » à l’annexe A. Au moins 60% du couvert végétal doit être constitué d’arbres et d’arbustes;

6° l’installation de clôtures et de lampadaires; 

7° l’implantation ou la réalisation d’exutoires de réseau de drainage souterrain ou de surface et les stations de pompage; 

8° l’aménagement de traverses du plan d’eau relatif à un pont ainsi que les chemins y donnant accès; 

9° lorsque la pente, la nature du sol et les conditions de terrain ne permettent pas de rétablir la couverture végétale et le caractère naturel de la rive, les ouvrages et les travaux de stabilisation à l’aide d’un perré, de gabions ou finalement à l’aide d’un mur de soutènement, en accordant la priorité à la technique la plus susceptible de faciliter l’implantation éventuelle de végétation naturelle; 

10° toute intervention effectuée par l’arrondissement ayant pour but d’assurer le bon fonctionnement du plan d’eau, de préserver la qualité de l’eau et l’aménagement ou l’entretien d’un sentier piéton; 

11° les terrasses qui ne nécessitent pas de remblai et qui respectent le paragraphe 1°. 
 

203. Dans la rive des cours d’eau et dans le littoral, sont interdits toutes les constructions, tous les ouvrages et tous les travaux, sauf ceux à des fins municipales, industrielles, commerciales, publiques ou pour des fins d’accès public, y compris leur entretien, leur réparation et leur démolition, assujettis à l’obtention d’une autorisation en vertu de la Loi sur la qualité de l’environnement, la Loi sur la conservation et la mise en valeur de la faune, la Loi sur le régime des eaux ou toute autre loi. 

204. Sont autorisés dans le littoral, les travaux de nettoyage et d’entretien dans les cours d’eau, sans déblaiement, effectués par une autorité municipale, conformément aux pouvoirs et devoirs qui lui sont conférés par la loi.

205. Un permis ou un certificat d’autorisation est requis préalablement à la réalisation de toutes les constructions, ouvrages ou travaux qui sont susceptibles de détruire ou de modifier la couverture végétale des rives, de porter le sol à nu, d’en affecter la stabilité ou qui empiètent sur le littoral.