Stratégie de développement de 12 000 logements sociaux et abordables

Mis à jour le 10 août 2022
Temps de lecture : 2 min

En 2018, la Ville s’est engagée à développer, avant la fin de 2021, 6 000 logements sociaux et communautaires et 6 000 logements abordables. Pour atteindre ces cibles, elle mobilise une diversité de programmes, d’outils et de partenariats.

Cette stratégie s’inscrit dans la vision d’une ville inclusive que s’est donnée Montréal en matière d’habitation, qui se décline dans les objectifs suivants :

  • assurer la création et le maintien de quartiers pouvant accueillir une diversité de besoins résidentiels
  • favoriser une offre résidentielle équilibrée et de qualité sur l’ensemble du territoire
  • répondre aux ménages à faible revenu et à ceux présentant des besoins particuliers de logement non comblés par le marché

Cinq axes de développement 

1. Développement de logements sociaux et communautaires

  • Soutien aux projets de logements destinés aux ménages à faible revenu et aux ménages vulnérables; ces projets sont issus du milieu social et communautaire et financés par des programmes provinciaux (AccèsLogis) et fédéraux (ICRL).
  • Utilisation du Fonds de contribution à l’inclusion pour faciliter la réalisation de ces projets.
  • Achat d’immeubles et de terrains pour implanter de tels projets.

2. Pratiques d’inclusion

  • Poursuite de la Stratégie d’inclusion de logements abordables dans les nouveaux projets résidentiels.
  • Adoption du nouveau Règlement pour une métropole mixte afin d’augmenter l’offre en matière de logement social, abordable et familial.

3. Formules innovantes de logement abordable

  • Soutien aux projets novateurs de logements pour des clientèles qui ne sont pas admissibles aux programmes existants.
  • Soutien aux partenaires sollicitant des subventions auprès des programmes fédéraux de logement abordable.

4. Sauvegarde de l’offre abordable privée et sociale existante

  • Collaboration avec divers partenaires afin de maintenir le parc de logements sociaux anciens et de préserver l’abordabilité du parc locatif existant.
  • Refonte des programmes de subvention à la rénovation, exigeant le maintien de l’abordabilité des logements.

5. Soutien à l’acquisition de propriétés abordables

  • Bonification du programme de subvention pour l’achat d’une propriété, en particulier pour les familles.
  • Poursuite du programme Accès Condos de la SHDM.

Définitions : types de logement

Logement dont la construction est subventionnée par un programme gouvernemental ou municipal, tel AccèsLogis. Ces logements s’adressent aux ménages à revenu faible ou modeste ainsi qu’aux citoyens ayant des besoins particuliers en habitation. Ils sont mis en œuvre par des coopératives, par des organismes à but non lucratif et par l’Office municipal d’habitation de Montréal, en collaboration avec les groupes de ressources techniques (GRT). Une partie ou la totalité des logements bénéficie d’une aide financière stable couvrant une portion du loyer.

En pratique, un logement s’avère abordable ou non pour un ménage en fonction des besoins et de la capacité de payer de celui-ci. L’expression « logement abordable » renvoie donc dans le langage courant à toutes sortes de réalités. Pour la Ville, elle fait référence à un logement dont le prix est inférieur à la valeur médiane du marché. Un logement abordable peut être en location ou en propriété.

Logement comportant au moins 5 pièces, dont 3 chambres à coucher, et une superficie résidentielle suffisante pour une famille. Ces logements peuvent être en location ou en propriété.

Nos grands partenaires

Pour concrétiser ces nombreuses actions, Montréal ne peut agir seul. Des investissements d’envergure et une concertation de tous les acteurs publics, institutionnels, privés et communautaires sont nécessaires. La Ville compte particulièrement sur le financement récurrent des programmes gouvernementaux en habitation, dont AccèsLogis, le Supplément de loyer et l’Initiative pour la création rapide de logements (ICRL).

  • Gouvernement du Canada, par le biais de la Société canadienne d’hypothèques et de logement
  • Gouvernement du Québec, par le biais de Société d’habitation du Québec (SHQ)
  • Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), par le biais du Fonds du logement social métropolitain