Nouvelles limites de vitesse sur les rues Bélanger et Sherbrooke Est

Publié le 4 juillet 2024 à 12 h 34
Mis à jour le 11 juillet 2024 à 10 h 32

Pour sécuriser les déplacements actifs dans Rosemont–La Petite-Patrie, la limite de vitesse permise passera bientôt à 30 km/h sur la rue Bélanger, entre l’avenue Papineau et le boulevard Pie-IX, de même que sur la rue Sherbrooke Est, près des écoles Marguerite-De Lajemmerais et Sainte-Jeanne-d’Arc.

30 km/h le long de la rue Bélanger

Afin d’améliorer la sécurité autour des écoles, des garderies et des parcs qui longent la rue Bélanger, la vitesse y sera abaissée à 30 km/h d’ici au début du mois d’août, entre l’avenue Papineau et le boulevard Pie-IX. 

Une signalisation temporaire annonçant les changements à venir sera installée au courant du mois de juillet. La nouvelle limite permise entrera en vigueur au début du mois d’août. 

Cette modification, réalisée de concert avec l’arrondissement de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension, permettra également d’harmoniser la vitesse sur l’ensemble de la rue Bélanger, de même qu’avec les rues locales et collectrices limitrophes. 

Rue Sherbrooke Est : 30 km/h dans les zones scolaires 

Près des écoles Marguerite-De Lajemmerais (boulevard de l’Assomption) et Sainte-Jeanne-d’Arc (rue de Chambly), sur la rue Sherbrooke Est, la vitesse autorisée passera également de 50 km/h à 30 km/h au courant du mois d’août.  

Ce changement permettra d’améliorer la sécurité du trajet des élèves, à l’instar des autres zones scolaires du territoire sécurisées au fil des dernières années dans l’arrondissement.

La signalisation temporaire annonçant les changements à venir sera également installée d’ici la fin du mois de juillet. Les interventions sont réalisées en collaboration avec l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve.

Vision Zéro 

Depuis 2016, l’arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie adopte des mesures visant à réduire la vitesse sur toutes les rues artérielles comprises sur son territoire et à faciliter l’adoption de modes de transports actifs, notamment aux abords de parcs et d’établissements scolaires.  

Ces mesures sont alignées avec la politique Vision Zéro de la Ville de Montréal et son plan d’action adopté en 2022, qui priorise la sécurité des jeunes aux abords des écoles et la mise en place de mesures favorisant un meilleur partage de la chaussée.