10 bienfaits des arbres en ville

Mis à jour le 28 juillet 2022
Temps de lecture : 3 min

Les arbres atténuent les bruits de la ville, purifient l’air que nous respirons et nous procurent ombre, fraîcheur et intimité. Mais ce n’est pas tout! Saviez-vous que leur présence apporte plusieurs autres bénéfices?

Voici 10 raisons pour lesquelles planter davantage d’arbres permet d’avoir un milieu de vie plus agréable.

Bienfaits sur la santé

1- Les parcs et les espaces verts contribuent à notre bien-être en nous offrant des lieux propices aux activités physiques et de plein air. Les arbres ont également des effets bénéfiques sur notre santé mentale. L’exposition à la nature nous calme et diminue notre niveau de stress, ce qui permet d’être de meilleure humeur, de réfléchir plus clairement, d’accroître notre niveau de concentration et d’avoir plus d’énergie. (Source : Institut national de la santé publique du Québec)

2- Les arbres produisent de l’oxygène. Un arbre mature peut fournir la ration quotidienne dont ont besoin quatre personnes. (Source : Arbres Canada)

3- La forêt montréalaise absorbe des quantités impressionnantes de polluants atmosphériques et filtre les particules fines, ce qui nous assure une meilleure qualité d’air ainsi qu’une meilleure santé cardiovasculaire et respiratoire. On estime à 31,4 millions de dollars les économies réalisées chaque année en soins de santé et pour les décès prématurés évités. (Source : Urban Forestry & Urban Greening. Nowak et al., 2018). 

Bénéfices pour l’environnement

4- Les arbres ont un rôle essentiel dans la lutte aux changements climatiques. Ils captent  25 % du dioxyde de carbone (CO2) responsable du réchauffement de la planète. Ils contribuent également à la réduction des îlots de chaleur, nous protègent des grands vents et diminuent les risques d’inondation. (Source :  Ressources naturelles Canada). Il faut environ 500 arbres matures pour séquestrer les émissions de CO2 générées par une automobile parcourant 20 000 km/année. (Source : Arbres Canada)

5- Les arbres atténuent le ruissellement lors de pluies abondantes et les risques de débordement des égouts pluviaux. Ils réduisent la pollution des eaux de surface, assurant une eau de meilleure qualité dans les lacs et les rivières et par conséquent, une diminution des coûts de traitement à l’usine d’épuration. Des économies de plus de 4 % sont ainsi réalisées sur la facture annuelle de traitement des eaux de Montréal, ce qui représente une économie de 16 millions de dollars. (Source : Fondation TD des amis de l’environnement)

6- Les espaces boisés assurent la présence d’une faune et d’une flore diversifiées qui n’existeraient pas sans les 1 200 000 arbres que compte la forêt montréalaise.

7- Ils rafraîchissent l’air ambiant en produisant de l’ombre et en rejetant dans l’air l’eau absorbée du sol sous forme de vapeur d’eau. En été, un arbre mature peut absorber en une seule journée jusqu’à 380 litres d’eau du sol. (Source : Université d’État de Caroline du Nord)

Faire des économies et améliorer sa qualité de vie

8- Les espaces boisés limitent la pollution sonore. Un talus de végétaux d’une longueur de 30 m et d’une hauteur de 15 m réduit le bruit d’environ 6 à 8 décibels, ce qui correspond à une diminution de 30 à 40 %. Le bruissement des feuilles, ajouté au chant des oiseaux qui y nichent, contribue également à masquer les bruits de la ville. (Source : Société de l’arbre du Québec. 1998)

9- Ils contribuent à la beauté des propriétés, des quartiers, des parcs et de la ville. Entre deux maisons similaires dans le même quartier, celle qui possède des arbres se vendra plus rapidement. Leur présence rehausse la valeur des propriétés résidentielles de 10 à 18 % (Source : US Forest Service).

10- Les arbres feuillus placés stratégiquement près des maisons peuvent réduire de 15 à 30 % les besoins de climatisation puisqu’ils agissent comme parasol. De la même façon, ils peuvent permettre d’économiser jusqu’à 15 % de l’énergie de chauffage en laissant passer la lumière. (Source : Arbres Canada)

Recherche rapide