Hippodrome-Namur-De La Savane

Mis à jour le 18 juillet 2022
Temps de lecture : 2 min

Majoritairement à vocation industrielle et commerciale, ce secteur central de l’île offre un énorme potentiel de transformation. Des actions sont entreprises dans le but d’y créer un quartier résidentiel, écologique et carboneutre, et de s’attaquer aux enjeux de congestion.

Une position géographique centrale

À la croisée des autoroutes 40 et Décarie, ce secteur s’étend en partie sur le territoire des arrondissements de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce et de Saint-Laurent et des villes de Mont-Royal et de Côte Saint-Luc.

Priorisé par le Plan d’urbanisme, le territoire présente plusieurs composantes :

  • Les abords de l’autoroute Décarie, comprenant les stations de métro Namur et De la Savane ainsi que des activités commerciales et de bureaux.
  • Le projet Le Triangle avec 4 000 logements prévus.
  • Le site de l’ancien hippodrome.
  • Le parc industriel de Mont-Royal, la Cité Scientifique et une portion du parc industriel de Saint-Laurent.

Un grand potentiel de transformation

Des initiatives déjà en cours et d’autres projetées témoignent du potentiel de développement du secteur :

  • La transformation du secteur, débutée avec le projet Le Triangle, compte déjà plus de 2 000 logements.
  • Le repositionnement du secteur industriel de Mont-Royal est en voie dans les domaines de la mode et du design.
  • L’amélioration des services de transport depuis l’ouest en vue de rendre le secteur plus accessible grâce au projet Cavendish qui prévoit le parachèvement du boulevard Cavendish.
  • La transformation prévue des terrains sous-utilisés près de l’autoroute Décarie et des abords des stations de métro Namur et De la Savane.
  • Le potentiel qu’offre le site de l’ancien hippodrome permet de lui donner une vocation en cohérence avec les autres activités du secteur.

Principaux enjeux d’aménagement

  • Vocation des différentes composantes du territoire
  • Conditions de mobilité difficiles
  • Congestion routière importante
  • Qualité de l’aménagement du domaine public pour les piétons et les cyclistes, particulièrement pour accéder aux stations de métro
  • Développement immobilier aux abords de l’autoroute Décarie
  • Infrastructures souterraines vétustes, saturées ou inexistantes
  • Présence d’importants îlots de chaleur
  • Nécessité d’améliorer le verdissement

Planification 

Une démarche de planification est en cours afin de préciser comment s’incarneront les orientations d’aménagement sur le territoire et les interventions municipales nécessaires à sa mise en valeur. Cette transformation vise à offrir un cadre de vie diversifié, inclusif, plus vert et axé sur le transport collectif.

Des consultations publiques ont été menées par l’OCPM en 2019 et 2020, plus spécifiquement sur une partie du territoire vu comme le futur écoquartier Namur-Hippodrome. Un rapport a été publié en octobre 2020. Vous pouvez en apprendre davantage sur leur site.