Pour une coexistence harmonieuse avec le dindon sauvage

Mis à jour le 22 septembre 2022
Temps de lecture : 1 min

On aperçoit de plus en plus régulièrement le dindon sauvage dans nos quartiers. Cet oiseau au gabarit imposant n’est en général pas très dangereux. Voici les bons gestes à adopter si vous êtes en sa présence ou pour éviter qu’il s’en prenne à vous.

La coexistence du dindon sauvage avec les humains est parfois difficile en raison du comportement dominant de certains individus. Le dindon peut par exemple pourchasser les humains et leur donner des coups de bec. Il peut même parfois s’en prendre aux voitures.

Quoi faire en présence d’un dindon sauvage?

  • Ne vous en approchez pas
  • Ne le nourrissez pas
  • Faites-le fuir avec du bruit ou utilisez un objet comme un parapluie ou un bâton pour le tenir à distance et l’apeurer, sans le frapper

Réduire l’accès à la nourriture

Le dindon se nourrit notamment des graines tombées des mangeoires, des déchets alimentaires provenant de bacs mal fermés ou laissés au sol par les passants. 

Le fait de nourrir les animaux sauvages, même si c’est indirectement en laissant des déchets ou de la nourriture dehors, les rend moins craintifs à l’égard des humains. Cela peut entraîner des comportements indésirables. 

Quelques conseils pour éloigner le dindon sauvage : 

  • Fermez hermétiquement les bacs à ordures, à recyclage et à compost. 
  • Utilisez des modèles de mangeoires qui empêchent la dispersion des graines au sol ou installez un grillage en dessous pour les retenir. Nettoyez fréquemment le sol sous les mangeoires. Si un dindon est dans votre voisinage, retirez temporairement les mangeoires.
  • Installez des filets sur vos potagers et plants de petits fruits pour l’empêcher d’y avoir accès. 

Même s’il peut voler, le dindon préfère marcher. Une clôture pourrait rendre votre cour plus difficile d’accès et donc moins attrayante. 

En adaptant nos comportements, nous pourrons mieux vivre avec les animaux sauvages présents en ville.

Recherche rapide