Une pelouse et un jardin sans pesticides

Mis à jour le 10 février 2022
Temps de lecture : 2 min

La vente et l’utilisation des pesticides sont réglementées à Montréal. Découvrez les méthodes clés du jardinage écologique pour entretenir votre pelouse, votre jardin et votre potager sans avoir recours aux pesticides.

Une belle pelouse sans agents chimiques

La majeure partie des insecticides et herbicides utilisés sur les végétaux n’atteignent pas leur cible (insectes, mauvaises herbes, maladies, etc.). Il est donc temps d’opter pour des solutions de rechange. Il existe plusieurs façons de nourrir et d’entretenir votre pelouse sans pesticides.

Pour obtenir de bons résultats, vous devez d’abord offrir à votre pelouse un milieu adéquat et des conditions de croissance adaptées à la variété de gazon. Ensuite, à chaque saison vous devez poser les bons gestes pour favoriser sa croissance : ratisser, ensemencer, fertiliser et tondre la pelouse au bon moment pour la rendre plus dense et la maintenir en bonne santé. Découvrez les conseils à suivre pour obtenir une belle pelouse touffue sans pesticides dans le Guide d’entretien écologique de la pelouse d’Espace pour la vie.

Conseils écologiques pour les plates-bandes et les potagers

Les bonnes plantes au bon endroit

Saviez-vous qu’en ajoutant des vivaces et des plantes bulbeuses à votre jolie roseraie, vous la protégez des insectes ravageurs et des herbes envahissantes? Observez les particularités de votre espace vert. Évitez l’apparition de plantes envahissantes, d’insectes et de maladies en mettant la bonne plante au bon endroit dans vos plates-bandes et votre potager. Une plante qui requiert de l’ombre et un sol frais est vulnérable en plein soleil dans un sol sec, par exemple.

Voici quelques pistes pour favoriser une bonne croissance :

  • Soyez à l’affût des premiers signes de la présence de ravageurs, d’une maladie ou de mauvaises conditions de croissance.
  • Pratiquez la rotation des cultures au potager pour prévenir les maladies et l’appauvrissement du sol.
  • Choisissez des plantes complémentaires : certaines plantes dégagent des substances qui éloignent les insectes, tandis que d’autres, en fleurs toute la saison, attirent les insectes bénéfiques comme les pollinisateurs.
  • Répandez du compost et des engrais naturels pour équilibrer le sol et nourrir les plantes. 
  • Utilisez du paillis organique entre les plantes pour empêcher les mauvaises herbes de pousser.

Vous souhaitez en savoir plus? Consultez les règles d’or du jardinage écologique d’Espace pour la vie.

La lutte intégrée : une approche efficace

La lutte intégrée est une méthode respectueuse de l’environnement axée sur la prévention, soit par le dépistage des organismes indésirables ou des pratiques d’entretien qui favorisent la bonne santé des végétaux. Il s’agit d’intervenir de façon préventive et bien planifier, créer et entretenir les espaces verts. L’objectif : utiliser les pesticides seulement en dernier recours.

Cette approche consiste à : 

  • Identifier les principaux ennemis de la pelouse, du jardin et du potager et reconnaître les insectes qui sont bénéfiques.
  • Évaluer les conditions du sol et mettre des plantes adaptées au milieu.
  • Surveiller les ennemis des cultures pour intervenir au bon moment.
  • Utiliser des moyens de lutte préventive de nature mécanique (diriger un jet d’eau sur les parties infestées, poser des pièges ou des appâts, etc.), biologique (modifier les aménagements afin de favoriser la présence d’ennemis naturels) ou chimique (vaporiser des pesticides en dernier recours seulement) pour réduire durablement les populations d’organismes nuisibles.
  • Évaluer les avantages et l’efficacité des interventions pour bien planifier la prochaine saison et peaufiner sa technique.

Voyez comment la lutte intégrée se pratique concrètement. Consultez le Carnet horticole et botanique d’Espace pour la vie.

Recherche rapide