Déposer une demande d'installation d'une mesure de modération de la circulation

Mis à jour le 9 juin 2022
Temps de lecture : 3 min

L’arrondissement de RDP-PAT met en place une nouvelle procédure pour déposer une demande d’installation d’une mesure de modération de la circulation.

Devant le nombre croissant de demandes d’implantation et d’installation de mesures de modération telles que les dos d’âne, balises et radars, l’arrondissement de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles a mis en place une nouvelle procédure. En effet, il est désormais possible, pour les citoyens, de déposer une demande d’analyse de requête afin que la circulation et les enjeux de sécurité routière sur leur rue soient évalués.

S’informer.

Qu’est-ce que la modération de la circulation?

La modération de la circulation correspond, concrètement, à l’ensemble des processus et des moyens utilisés pour répondre aux enjeux de sécurité routière. Les moyens mis en place par l’arrondissement permettent d’influer sur le comportement des automobilistes afin de répondre à des enjeux de sécurité, dont la vitesse excessive et l’emprunt de raccourcis.

Quelles sont les mesures de modération de la circulation les plus utilisées à l’arrondissement? 

Plusieurs mesures de modération de la circulation identifiées par le Guide canadien de modération de la circulation et autres documents de référence peuvent être mises en place dans les rues de l’arrondissement de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles. Les mesures décrites ci-après ont déjà prouvé leur efficacité sur certaines rues. Pour plus d’informations sur chacune des mesures, veuillez consulter le menu déroulant.

Il s’agit d’un outil efficace pour influencer favorablement le comportement des conducteurs. Leur utilisation est de plus en plus répandue en zone urbaine. Ces outils ont deux fonctions, soit de sensibiliser les automobilistes à leur vitesse et de permettre aux résidents de comparer la vitesse réelle à la vitesse perçue.

Les dos d’âne allongés et les coussins sont des mesures de modération de la circulation qui ont prouvé leur efficacité avec les années, dans la mesure où leur implantation est faite selon les meilleures pratiques.  

Cependant, les dos d’âne allongés et les coussins peuvent amener plus de problèmes qu’ils n’en règlent si le contexte dans lequel ils sont implantés leur est mal adapté. C’est pour cette raison qu’il importe de pondérer les avantages et les inconvénients avant de conclure de la nécessité d’implanter de telles mesures.

Voici une liste non exhaustive des inconvénients qui peuvent être causés par un dos d’âne ou des coussins : 

  • Augmentation du temps de réponse des véhicules d’urgence : jusqu’à 10 secondes supplémentaires par dos d’âne;
  • Délais de transport de patients en état critique vers un centre hospitalier;
  • Risque d’aggravation des blessures des patients transportés par ambulance;
  • Dommage occasionné aux véhicules d’urgence lors du rebond sur le dos d’âne;
  • Difficulté supplémentaire lors du déneigement;
  • Vibration dans les résidences à proximité lors du passage de véhicules lourds;
  • Augmentation du bruit de suspension des véhicules;
  • Bruits de freinage et d’accélération parfois brusques en amont et en aval;
  • Véhicules automobiles, motocyclettes et vélos tentant des manœuvres de contournement de façons dangereuses et non réglementaires;
  • Utilisation à haut risque par les enfants des dos d’âne et des coussins comme des jeux (tremplins pour planches à roulettes, vélos et mobylettes);
  • Risque de report de la circulation vers des rues voisines;
  • Gazon endommagé par le passage des véhicules en l’absence de bordure de rue
  • Augmentation de la pollution visuelle due à l’implantation de signalisation, car chaque dos d’âne doit être accompagné de deux panneaux sur chaque côté de la rue.

Balise
La balise pour la modération de la circulation est une mesure saisonnière implantée généralement au centre de la chaussée sur les rues à double sens de circulation. D’une hauteur d’environ 122 cm et d’une largeur de 30 cm, elle représente un obstacle physique sur la rue. Elle réduit l’espace disponible pour circuler et force les automobilistes à mieux diriger leur trajectoire, les incitant du même coup à modérer leur vitesse. Des analyses de vitesses ont permis de constater que cette mesure peut réduire les vitesses moyennes entre 4 et 14 km/h. Les balises sont également utilisées pour rappeler certaines obligations aux automobilistes, comme la limite de vitesse ou la priorité aux piétons à un passage piéton non protégé. L’efficacité des balises est déterminée principalement par la largeur de la chaussée, le taux d’occupation de stationnement sur rue ainsi que de l’espacement entre les balises. Contrairement à l’utilisation des dos d’âne, les balises ne ralentissent pas les véhicules d’urgence et incitent les automobilistes à adopter une conduite à vitesse basse et constante minimisant le bruit et la consommation d’énergie.

Délinéateur
Le délinéateur est une mesure saisonnière généralement implantée à côté des balises afin de créer un obstacle additionnel pour mieux canaliser et apaiser la circulation dans les rues sans bordure, excessivement larges ou à sens unique. Les délinéateurs peuvent être également utilisés pour délimiter les sentiers sur la chaussée réservée aux transports actifs (cyclistes et piétons). La largeur des délinéateurs est de 10 cm et sa hauteur est semblable à celle des balises.

La saillie de trottoir (aussi nommée avancée de trottoir) est une intrusion horizontale de la bordure sur la chaussée ayant pour résultat de rétrécir un tronçon de la route. La bordure est en saillie sur un côté ou des deux côtés de la chaussée afin d’en réduire la largeur à aussi peu que 6,0 m pour une route bidirectionnelle à deux voies. Cette mesure a pour but de réduire la vitesse des véhicules, de réduire les distances de traversée pour les piétons, d’accroître la visibilité des piétons et d’empêcher le stationnement près d’une intersection.

La surveillance policière est également une intervention très efficace pour le contrôle des excès de vitesse.

Mise en œuvre des mesures et processus des requêtes

Les résidents doivent adresser à l’arrondissement toute demande d’étude pour diminuer le trafic (débit véhiculaire) et la vitesse par le biais de mesures de modération de la circulation sur son territoire. 

Faire une demande d’analyse de requête et d’installation de mesures de modération de la circulation

Afin de déposer une demande d’analyse de requête et d’installation de mesures de modération de la circulation, veuillez lire attentivement la procédure suivante :

Étape 1
Déposer une demande
 

Le citoyen demandeur doit remplir un formulaire de demande de mesures de modération. Cette demande doit être accompagnée d’un formulaire de signatures comprenant la signature de citoyens résidant sur le tronçon de rue où la problématique a été soulevée.

Vous pouvez désormais faire une demande en ligne. Voici comment :

1. Remplir ce formulaire en ligne

2. Une fois rempli, transmettre le formulaire de signatures* par courriel à l’adresse suivante : [email protected]

Aucune communication ne sera émise par le biais de cette adresse courriel.

Vous préférez remplir le formulaire à la main et nous l’acheminer par la poste? Voici comment faire : 

  1. Imprimez et remplissez le formulaire de demande
  2. Imprimez et remplissez le formulaire de signatures. 
  3. Transmettez-nous ces formulaires par la poste, à l’adresse suivante :

Maison du citoyen
Direction du développement du territoire et études techniques
12090, rue Notre-Dame Est
Montréal (Québec)  H1B 2Z1

Étape 2
Cueillette de données et priorisation de la demande

À cette étape, l’arrondissement procèdera à une recherche des données disponibles (relevés de vitesses, débits, accidents) et de l’historique des mesures de modération implantées dans le secteur. Cette étape sera suivie d’une évaluation des données nécessaires pour entamer l’analyse à l’aide des outils disponibles (pistolet-radar, analyseurs de trafic, caméra, etc.). Selon les résultats de l’évaluation, l’arrondissement pourrait programmer des analyses de cueillette de données. 

Dossiers priorisés
Les dossiers priorisés seront ceux à proximité d’une école, d’un parc et d’autres pôles générateurs de déplacements importants.

Délais de traitement
L’évaluation des données recueillies par le biais d’outils tels que les pistolets-radar, analyseurs de trafic, caméra, etc., ne peut être réalisée en saison hivernale. Ainsi, selon la période de l’année à laquelle la requête est soumisse, un délai de 6 à 12 mois est à prévoir. En moyenne, l’évaluation complète d’une demande, hors saison hivernale, prend approximativement 6 mois à traiter.

Étape 3
Analyse de la demande

Si les données de circulation indiquent qu’une intervention est requise ou qu’une mesure existante doit être remplacée par une autre plus adaptée, la Division de l’ingénierie déterminera le type d’intervention ou de mesures de modération à implanter (marquage, balises, afficheurs de vitesse, dos d’âne, opérations radar par le SPVM, etc.).

Note importante
Il est à noter que dans certains cas, bien que les critères de justification soient satisfaits, il peut s’avérer impossible de mettre en place des balises, des dos d’âne ou des coussins en raison de la configuration des lieux. Dans ces cas, une analyse spécifique devra être effectuée afin de trouver des solutions adaptées. Le Guide canadien de modération de la circulation offre plusieurs pistes de solution qui pourraient être analysées.