Microforêts de Rosemont–La Petite-Patrie

Mis à jour le 30 août 2022
Temps de lecture : 1 min

Afin de favoriser la biodiversité et de réduire les îlots de chaleur urbains, l’arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie a aménagé quatre microforêts sur son territoire, trois au parc du Père-Marquette et une au parc du Pélican.

Ces aménagements s’inspirent de la méthode Miyawaki, développée par le botaniste japonais Akira Miyawaki, qui consiste à créer des forêts denses à croissance rapide sur de petits espaces en ville.

Une microforêt pousserait plus vite, créerait plus de biodiversité et capterait plus de carbone qu’une forêt conventionnelle.

Emplacement des microforêts

  • Parc du Pélican, aux abords du boulevard Saint-Joseph Est, à côté du parc à chiens
  • Parc du Père-Marquette, aux abords du boulevard Rosemont, à côté du parc de planche à roulettes
  • Parc du Père-Marquette, à l’angle du boulevard Rosemont et de la rue Marquette (côté sud)
  • Parc du Père-Marquette, à l’angle du boulevard Rosemont et de la rue Garnier (côté sud)

Des plantations communautaires

Les quatre microforêts ont été réalisées en collaboration avec les Rosepatriens et Rosepatriennes lors d’activités de plantation communautaire.

Les deux premières microforêts montréalaises plantées en 2021

En partenariat avec la coopérative Arbre-Évolution, les deux premières microforêts montréalaises ont été réalisées en juin 2021 aux parcs du Pélican et du Père-Marquette. Chaque aménagement compte 600 arbres et 30 arbustes aux essences variées sur une superficie de 200 m2.

Deux microforêts s’ajoutent en 2022

En juin 2022, deux microforêts de près de 900 arbres et arbustes chacune ont été aménagées sur une superficie totale de 600 mdans la section sud du parc du Père-Marquette, le long du boulevard Rosemont. 

En tout, ces deux petites forêts rassemblent une cinquantaine d’espèces différentes. En plus d’une forêt diversifiée située à l’angle de la rue Marquette, une forêt nourricière, réunissant entre autres plusieurs arbres à fruits et à noix, a été plantée à l’angle de la rue Garnier.

Ces deux mini-forêts ont été réalisées dans le cadre du premier budget participatif de la Ville de Montréal. Elles font partie des projets lauréats sélectionnés par la population.