Pourquoi la Ville réalise-t-elle annuellement un nombre important de chantiers?

Mis à jour le 29 juin 2021
Temps de lecture : 3 min

Chaque année, la Ville de Montréal et ses arrondissements réalisent plus de 500 chantiers de toutes sortes sur leur territoire. Ceux-ci servent à réparer, optimiser et moderniser les infrastructures pour améliorer les services aux citoyens et leur qualité de vie. En un mot, ils sont essentiels.

Quels travaux sont faits à Montréal?

Vous serez peut-être surpris d’apprendre que les 500 chantiers que nous réalisons annuellement ne représentent que 25 % des travaux qui se font à Montréal. La vaste majorité des chantiers en cours sur le domaine public sont réalisés par d’autres organisations publiques ou entreprises privées, comme Hydro-Québec, la Commission des services électriques de Montréal (CSEM), Énergir, Bell, Vidéotron, ou encore par des promoteurs immobiliers.

Les chantiers de la Ville consistent entre autres à :

  • réhabiliter et construire des conduites d’aqueduc et d’égouts 
  • réparer ou reconstruire la chaussée
  • aménager des rues, des parcs, des pistes cyclables et des saillies de trottoir
  • mettre à niveau le réseau d’éclairage de rue et de feux de circulation
  • revitaliser des artères commerciales
  • réaliser des projets structurants qui redéfinissent la Ville

À quoi servent les travaux?

Nous réalisons ces travaux pour différentes raisons :

Éliminer le déficit d’entretien pour éviter les impacts à long terme

Pendant plusieurs années, faute de budget et parce que les chantiers et leurs impacts étaient alors plutôt impopulaires, les travaux nécessaires à la maintenance des infrastructures montréalaises ont été reportés à plus tard, entraînant un déficit d’entretien. Pour remédier à la situation, nous investissons depuis quelques années des sommes significatives pour réparer et reconstruire les infrastructures qui se sont détériorées avec le temps. Voici pourquoi nous vivons un blitz de travaux!

Nous devons effectuer rapidement ces travaux pour réduire le nombre d’interventions non planifiées et urgentes qui surviennent. Celles-ci peuvent avoir des impacts majeurs sur la population, en créant de la congestion dans les secteurs névralgiques, par exemple, ou en restreignant l’accès à l’eau potable.

Maintenir nos actifs en bon état

Comme il vaut mieux prévenir que guérir, nous maintenons en bon état nos infrastructures existantes ou nouvellement construites. Cela nous permet d’assurer leur durabilité.

Améliorer la performance des infrastructures 

Nous améliorons la performance de nos infrastructures pour répondre aux besoins d’une population grandissante ou pour en améliorer l’efficacité.

Par exemple :

  • Dans les quartiers qui se développent rapidement, comme Griffintown, dans l’arrondissement du Sud-Ouest, nous augmentons le diamètre de certaines conduites d’eau pour qu’elles puissent desservir une population croissante.  
  • L’ajout de nouvelles chambres de régulation et de mesure de la pression dans le réseau d’aqueduc nous permet d’effectuer une analyse en temps réel de la circulation de l’eau potable à travers le réseau de distribution et de connaître en tout temps son débit, son volume et sa pression. Nous pouvons ainsi contrôler la pression d’eau dans les conduites et éviter de les fragiliser prématurément.

Redynamiser des secteurs et encourager l’économie montréalaise

Certains secteurs ou grandes artères font l’objet d’importants réaménagements. Ces travaux sont structurants et essentiels au développement de la métropole, puisqu’ils constituent une opportunité unique de redéfinir la ville de demain.

Par exemple :

  • Le quartier MIL Montréal, situé à la limite des arrondissements d’Outremont, de RosemontLa Petite-Patrie, du Plateau-Mont-Royal et de VilleraySaint-MichelParc-Extension, se transforme actuellement en un véritable quartier d’innovation. Celui-ci accueille notamment le Complexe des sciences de l’Université de Montréal. Afin de donner vie à ce nouvel environnement, la Ville y réalise d’importants travaux d’infrastructures, comme la construction de conduites d’eau et d’égouts, de chaussées et de trottoirs, l’aménagement de pistes cyclables et de parcs.
  • La Ville intervient sur certaines artères commerciales pour reconstruire les infrastructures désuètes ou en mauvais état. Ces travaux donnent aux commerçants un accès à des infrastructures de qualité et durables. Nous profitons de ces chantiers pour repenser l’aménagement des rues commerciales et créer des artères attrayantes, sécuritaires et conviviales. Celles-ci contribuent à revitaliser l’économie d’un quartier et à encourager l’achat local. 

Le saviez-vous?

En 2021, 456 M$ seront investis dans le maintien et le renouvellement des infrastructures de l’eau et 486 M$ dans les infrastructures routières, pour un investissement total de 942 M$.