Parcours Développement durable : s’outiller pour la transition écologique

Mis à jour le 13 septembre 2021
Temps de lecture : 3 min

Montréal propose un accompagnement entrepreneurial pour stimuler la croissance des PME dans un contexte de transition écologique. Le Parcours Développement durable outille des entreprises dans la mise en œuvre de solutions personnalisées qui permettent de réduire leur empreinte environnementale.

Issu d’un partenariat avec Services Québec, Ellio et le Conseil des industries durables, ce parcours facilite une démarche parfois complexe. « Les entrepreneurs sont conscients des besoins de modifier leurs pratiques, mais les moyens pour y répondre ne sont pas toujours évidents à trouver, explique Louis-Pierre Charest, commissaire en développement économique à la Ville. Le parcours a été créé pour mobiliser des ressources pour aider les entrepreneurs. On part d’un défi exprimé par l’entreprise et on l’accompagne dans la mise en place de solutions. »

Pour une croissance durable

L’alternance d’activités de formation, de séances d’idéation et d’ateliers de mise en pratique de solutions permet aux accompagnateurs de répondre aux besoins spécifiques de chacun des participants. Le parcours se distingue aussi par le ralliement qu’il crée autour d’une même thématique.

« La rencontre entre des personnes issues de différents secteurs d’activités, qui ont toutes un défi de croissance et un intérêt pour le développement durable, permet d’avancer plus rapidement. Les participants s’inspirent entre eux et font évoluer leur réflexion par rapport à leurs pratiques », ajoute Louis-Pierre Charest.

Chaque année, 20 organisations sont choisies pour participer au parcours. Elles bénéficient de journées de formations collectives sur des thématiques clés du développement durable comme la création de communautés, l’écoconception, la gouvernance partagée et la communication durable. Elles profitent aussi d’un accompagnement individuel, d’activités de suivi et de 16 heures d’ateliers permettant d’acquérir les compétences nécessaires à l’atteinte du niveau 1 - Engagement de la certification Écoresponsable d’Ecocert. Les participantes peuvent également bénéficier d’un mentorat particulier, adapté à leur réalité d’entrepreneure, dans le cadre de l’initiative Women 4 Climate.

« Le parcours permet de créer un réseau de leaders qui seront une source d’inspiration pour l’ensemble de la communauté. Nous pensons qu’il ne faut plus parler que de croissance économique : il faut être cohérents avec l’ensemble des objectifs de développement durable (ODD). Ça inclut la diversité, l’environnement, la création d’un milieu de vie intéressant pour les employés, etc. », poursuit Louis-Pierre Charest.

Une réflexion judicieuse pour OmniChem

Jani Beauchamp souhaitait faire cette réflexion lorsqu’elle s’est jointe à la cohorte 2019 du Parcours Développement durable. « Je suis copropriétaire d’OmniChem, une entreprise de produits chimiques, explique-t-elle. Je me suis inscrite pour voir comment je pouvais mettre en place des pratiques de développement durable dans mon secteur d’activités. Je cherchais des notions pratiques en lien avec l’environnement, le bien-être des collaborateurs et les stratégies d’approvisionnement plus responsables. »

L’entrepreneure de 36 ans, qui avait fait le Parcours Innovation l’année précédente, ajoute que le Parcours Développement durable a été l’occasion de se questionner et d’avoir des réflexions stratégiques. « Il y a une belle réflexion à avoir sur nos modèles d’affaires et le parcours m’a permis ça. J’ai aussi développé des liens avec les autres entrepreneurs de la cohorte. » Par exemple, elle a rencontré Claude Chaput, alors propriétaire de Chaptec, une entreprise de produits chimiques dans le secteur médical, avec qui elle a noué une solide relation d’affaires. « M. Chaput avait commencé à mettre en place un programme de développement durable dans son entreprise. Le parcours m’a convaincue de faire l’acquisition de Chaptec. Nous remplissons nos contenants vides et nous faisons le recyclage des solvants usés dans un principe d’économie circulaire. Ça a du sens socialement », raconte-t-elle.

Le parcours a également permis à OmniChem de mettre en place des solutions d’approvisionnement local. L’entreprise est même en voie d’obtenir une nouvelle certification environnementale. Le coaching offert a permis à Jani Beauchamp de réfléchir à la philosophie de son entreprise et de mettre en place un nouveau site web qui tient compte de cette réflexion. « Après, j’ai continué à travailler avec certains intervenants et participants. Le parcours a vraiment été le début d’une autre étape. Je le conseille à tous les entrepreneurs! »

Vous souhaitez faire partie de la prochaine cohorte du Parcours Développement durable? Visitez le parcoursddpme.ca.

Recherche rapide