Plan de protection des pollinisateurs : objectif 2022-2027

Mis à jour le 10 novembre 2022
Temps de lecture : 1 min

Montréal se dote de son premier plan de protection des pollinisateurs. Le but : améliorer les conditions de vie actuelles et futures de ces espèces qui jouent un rôle central dans le fonctionnement de nos écosystèmes.

Protection et création d’habitats

Pour prospérer dans notre milieu urbain, les pollinisateurs indigènes sur l’île de Montréal doivent notamment bénéficier de paysages plus hétérogènes, d’une plus grande diversité de ressources florales et d’une réduction globale de l’utilisation des pesticides. 

La protection et la création d’habitats pour les pollinisateurs améliorent les conditions de vie des autres espèces qui font partie de nos milieux urbains, dont les reptiles et certains oiseaux et invertébrés. Leur présence contribue à la production alimentaire et à la biodiversité. 

On assiste à un déclin de la biodiversité à l’échelle planétaire. Les pollinisateurs sont directement touchés. Avec le plan Montréal : territoire de biodiversité par la protection des pollinisateurs 2022-2027, la Ville s’engage à mieux protéger les pollinisateurs indigènes et leurs habitats et à reconnaître l’importance de ces derniers dans les écosystèmes urbains montréalais.

Recherche rapide