Préservation de la biodiversité : une démarche collective

Mis à jour le 7 mai 2021
Temps de lecture : 3 min

Pour accélérer la transition écologique, Montréal est déterminée à enraciner la nature en ville. C’est pourquoi, elle met la biodiversité et les espaces verts au centre de ses décisions et encourage les initiatives vertes.

La nature comme alliée

La pandémie a bouleversé la vie sociale et économique mais elle a aussi eu un effet positif inattendu sur la population montréalaise : le désir de renouer avec la nature.

En raison de la fermeture prolongée des lieux publics intérieurs, les espaces verts sont devenus des sites à vocations multiples. Les cours extérieures privées, les jardins, les berges mais surtout les parcs publics, accessibles à tous, ont soudain servi d’endroits privilégiés où se rencontrer entre amis, se ressourcer ou pratiquer un sport.

La crise sanitaire nous fait prendre conscience de l’importance qu’ont les espaces verts dans la préservation de la santé et de la qualité de vie en ville. Mais la biodiversité et les écosystèmes uniques qui les composent ne sont pas acquis : ce sont des milieux très fragiles et sensibles aux perturbations. La disparition d’un seul habitat ou d’une seule espèce peut bouleverser tout un écosystème et réduire sa résilience. La préservation de la biodiversité est donc au cœur du projet de transition écologique de Montréal, qui appelle les citoyens à transformer leur mode de vie tout en prenant soin de leur environnement. 

Les nombreux avantages de la plantation d’arbres

Les idées ne manquent pas pour faire de Montréal une ville plus verte, où la cohabitation avec la nature est importante. Différents projets sont en cours de réalisation pour faire de Montréal une ville plus verte : augmentation du couvert végétal, lutte contre les changements climatiques et aux îlots de chaleur.

La plantation d’arbres est essentielle pour accélérer le verdissement d’une ville. À cet égard, Montréal est sur la bonne voie puisque 500 000 arbres seront plantés d’ici 2030, en vertu du Plan climat

La présence des arbres procure plusieurs bénéfices. Vous souhaitez profiter des bienfaits des arbres dans votre cours ou dans votre quartier? Participez à la campagne Un arbre pour mon quartier, qui vous donne accès à différentes essences d’arbres à moindre coût.

Pour une ville verte et résiliente

Pour améliorer la résilience d’une ville, il est crucial de développer des infrastructures vertes et de repenser l’aménagement urbain en fonction des besoins locaux. 

À l’échelle des quartiers :

  • Les ruelles vertes procurent un cadre convivial où familles, amis et voisins profitent d’un milieu de vie sain axé sur l’entraide et l’écologie.

À l’échelle de la métropole : 

  • Le réaménagement de l’avenue Papineau, au nord de l’autoroute 40 démontre qu’il est possible de gérer durablement les eaux pluviales tout en encourageant un verdissement massif. 
  • Le réaménagement du stationnement Rodrigue-Gilbert comprend dorénavant des espaces végétalisés qui réduisent entre autres les îlots de chaleur et les rejets d’eau pluviale dans le réseau d’égout.

Bien cohabiter avec les écosystèmes

Quand on parle de nature et de biodiversité, il faut aussi penser aux écosystèmes. Chacun est unique, comporte une multitude d’éléments vivants (arbres, plantes, animaux, insectes) et dépend d’un fragile équilibre pour survivre. Un exemple d’une cohabitation réussie entre l’humain et la nature? Le parc Frédéric-Back est un bel exemple de l’équilibre où l’intégrité écologique est protégée tout en permettant l’accès au public. 

La préservation de la biodiversité et des écosystèmes passe entre autres par la création de grands espaces verts. Par exemple, un large pan du territoire montréalais a  été protégé dans le cadre du Grand parc de l’Ouest.

D’autres actions ont été et seront prises par la Ville pour protéger les écosystèmes, notamment en lien avec les pesticides. En plus d’être dommageables pour la santé humaine, les pesticides intoxiquent les pollinisateurs, qui jouent pourtant un rôle central dans la stabilité et le fonctionnement de nombreux écosystèmes terrestres. 

L’importance de l’agriculture urbaine 

L’agriculture urbaine est au cœur des préoccupations municipales, puisqu’elle est un puissant outil de progression vers la résilience des villes. Le développement de l’apiculture urbaine, la mise en place de jardins privés ou communautaires et la production de compost local contribuent à enraciner la nature en ville, à enrichir la biodiversité urbaine et à améliorer le cadre de vie des citoyens.

Comment contribuer à la protection de la biodiversité 

Vous pouvez :

  • Planter des arbres avec la campagne Un arbre pour mon quartier, qui vous donne accès à différentes essences d’arbres à moindre coût;
  • Utiliser des solutions de rechange aux pesticides;
  • Pratiquer l’agriculture urbaine à la maison, dans votre cours, ou sur votre balcon, ou alors dans les jardins communautaires fournis par la Ville. Place à l’imagination!
  • Adopter de bons comportements dans les parcs;
  • Prendre part à des exercices de consultations publiques
  • Consulter le site Espace pour la vie, qui propose des gestes simples à adopter pour protéger la biodiversité. 
  • Visiter le Biodôme, le Jardin botanique, l’Insectarium, le Planétarium Rio Tinto Alcan ou la Biosphère pour en connaître davantage sur les différentes facettes de la biodiversité.

Recherche rapide