Relever le défi de la croissance avec le Parcours Innovation

Mis à jour le 13 septembre 2021
Temps de lecture : 3 min

Investir pour le développement des PME contribue à la santé de l’économie et de l’innovation montréalaises. La Ville l’a démontré avec le Parcours Innovation, qui permet aux entreprises de divers secteurs de relever leurs défis de croissance.

Chaque année, 30 entreprises de tous les secteurs d’activités s’engagent dans le parcours pour suivre des formations sur l’image de marque, la commercialisation, la gestion des ressources humaines, les modèles d’affaires et la conception créative (« design thinking »). En plus d’échanger et de partager leur expérience, ces entreprises participent à des ateliers ciblés qui répondent à leurs besoins. « Le parcours permet aux entrepreneurs de s’offrir un temps d’arrêt et de prendre du recul pour avoir une réflexion stratégique, explique Sandrine Gilbert-Blanchard, commissaire en développement économique à la Ville. C’est un investissement de temps qui a des retombées significatives pour les PME participantes. »

En amont du parcours, les entreprises participantes doivent identifier une problématique d’affaires sur laquelle elles désirent travailler. « Ce questionnement leur permet de garder leur objectif en tête pendant l’année et de commencer à mettre en place des solutions », commente Sandrine Gilbert-Blanchard. Aux formations et ateliers s’ajoutent 20 heures de coaching individuel, des activités de réseautage, la participation à C2 Montréal et la préparation en vue de cet événement d’envergure. « Les PME regroupent 98 % des emplois sur le territoire montréalais. Cette aide n’a que des retombées positives pour la Ville. Ça nous permet d’avoir des entreprises pérennes, qui ont de bonnes pratiques de ressources humaines et qui sont innovantes. »

Jusqu’à présent, 260 entreprises ont bénéficié du Parcours Innovation, créé en 2015 en partenariat avec Services Québec.

Un positionnement stratégique pour Dynamo

En 2019, France Brochu a participé au Parcours Innovation. Directrice générale de l’entreprise d’économie sociale Dynamo, elle se décrit comme une défricheuse de nature. « Je suis avocate de formation et je viens du milieu communautaire. Être entrepreneure, ça prend une petite coche de plus et être entrepreneure du bien commun, ça prend encore une petite coche supplémentaire. J’avais besoin d’un accélérateur pour élever mon niveau de jeu. Comme entrepreneurs, l’isolement peut être très dangereux. J’avais besoin de me connecter avec d’autres entrepreneurs à l’extérieur de mon réseau », résume-t-elle. En se joignant au Parcours Innovation, elle souhaitait renforcer son positionnement stratégique et diversifier sa clientèle.

Le parcours n’a pas seulement permis de résoudre cette problématique précise : il a aussi donné des outils à France Brochu pour réaliser sa planification stratégique. « J’ai lié d’autres enjeux de l’entreprise, comme la rétention des talents, à ma problématique et ça m’a permis de trouver des solutions créatives et cohérentes », raconte-t-elle. Autre avantage important de sa participation au parcours : la création d’un réseau fort, qui la suit encore aujourd’hui. Une des partenaires rencontrées siège d’ailleurs au conseil d’administration de Dynamo.

Quand le temps est un investissement

Pour un entrepreneur qui s’investit au quotidien dans son entreprise, le Parcours Innovation représente une implication qui peut paraître vertigineuse au départ. « C’est un engagement costaud et nécessaire, lance France Brochu. Notez que je n’utilise pas “mais”! Il y a une super intensité dans le parcours, mais si tu participes avec sérieux, il y a des gains immenses à faire. Tu apprends quelque chose une journée et tu l’intègres déjà le lendemain dans ton entreprise! »

Le parcours offre également la possibilité à plusieurs membres d’une entreprise de participer aux activités. « J’y suis allée avec notre directeur des opérations et avec notre responsable des communications. C’est un beau cadeau de faire ces ateliers en équipe, précise France Brochu. Ça nous permettait de discuter ensemble de nos apprentissages et de faire du chemin. » Questionnée à savoir si le parcours en valait la peine, elle conclut : « Tellement! Dès que ça s’est terminé, j’aurais voulu recommencer. »

Vous souhaitez faire partie de la prochaine cohorte du Parcours Innovation? Visitez le parcoursinnovation.com.

Recherche rapide