Herbe à poux

Mis à jour le 5 décembre 2022

Les Montréalais sont nombreux à souffrir d’allergie à l’herbe à poux. Au moment de sa floraison, au mois d’août, cette plante envahissante émet du pollen qui cause notamment le rhume des foins.

L’herbe à poux est omniprésente dans notre environnement. Compte tenu de ses effets néfastes, nous encourageons les citoyens à l’éliminer. Depuis l’automne 2018, c’est d’ailleurs une obligation pour les propriétaires de l’arracher sur leur terrain afin d’éviter sa propagation. Renseignez-vous sur cette mauvaise herbe.

Caractéristiques de l’herbe à poux

  • Les fleurs jaunâtres se dressent en épis au mois d’août.
  • Ses feuilles, découpées et minces, sont d’un vert uniforme des deux côtés.
  • À maturité, elle mesure entre 10 et 100 cm.
  • Elle commence à libérer son pollen au mois d’août pour atteindre une concentration maximale entre le 25 et 30 août (risque d’allergie).
  • On la retrouve aux abords des trottoirs, des ruelles, des amoncellements rocheux, des voies de chemin de fer, des chantiers de construction, des terrains vacants, etc.

S'informer sur le sujet