Le REV : un réseau express vélo

Mis à jour le 3 juin 2022
Temps de lecture : 3 min

Le REV, Réseau express vélo, est un projet de voies cyclables de 184 km qui relie différents points d’intérêt sur l’île de Montréal. Constitué principalement de voies protégées, ce réseau assure le confort et la sécurité des cyclistes. Une fois achevé, il comptera 17 axes accessibles toute l’année.

Montréal est une ville cyclable. Le REV permet aux citoyens de se déplacer de façon efficace, sécuritaire et agréable. Le REV permettra d’atteindre l’objectif visé de 15 % de déplacements utilitaires en vélo dans la métropole d’ici 2027.

Des avantages pour toute la population

Le REV présente de nombreux avantages, non seulement pour les cyclistes mais aussi pour l’ensemble de la population :

  • Diminution des émissions de gaz à effets de serre
  • Apaisement de la circulation automobile
  • Réduction des nuisances sonores et visuelles
  • Sécurisation des déplacements à vélo
  • Amélioration de l’accès au centre-ville et aux points d’intérêt
  • Amélioration de la qualité de vie des citoyens
  • Dynamisation des artères commerciales et de la vie de quartier
  • Augmentation de l’achalandage des commerces

Un espace délimité pour chaque type d’usager

Le REV permet de bien délimiter l’espace réservé pour chaque mode de transport, que ce soit à pied, à vélo, en bus ou en voiture. Cela augmente le confort et le sentiment de sécurité pour tous.

Caractéristiques du REV

Le confort et la sécurité des cyclistes est assuré de plusieurs façons : 

  • Pistes cyclables séparées de la circulation automobile, accessibles toute l’année, d’une largeur suffisante pour les dépassements
  • Tracés qui permettent de franchir de longues distances de la manière la plus directe possible
  • Connexion aux voies cyclables existantes

Des panneaux de signalisation et du marquage au sol permettent de se repérer.

Axes achevés

AXE 1 – Berri / Lajeunesse / Saint-Denis

Traversant l’île du nord au sud, l’axe 1 compte plus de 8,7 km de pistes cyclables. Du boulevard Gouin à la rue Roy, cet axe névralgique passe par 4 arrondissements et relie de nombreux lieux importants, comme la rue commerciale Saint-Denis, la gare intermodale Sauvé, le marché Jean-Talon, les bibliothèques Marc-Favreau et du Plateau.

AXE 3 – Souligny

L’axe 3 s’étend de la rue Honoré-Beaugrand à l’avenue Hector dans l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve. Il permet aux usagers d’accéder notamment à la maison de la culture Mercier, à l’école secondaire Édouard-Montpetit et l’aréna Clément-Jetté. Il est composé d’une piste cyclable bidirectionnelle de 2,1 km.

AXE 4 – Peel

Du boulevard De Maisonneuve à la rue Smith, cet axe d’une longueur de 1,7 km traversera le centre-ville de Montréal, en passant par le Quartier des gares et le secteur Griffintown. De nombreux points d’intérêts seront desservis par cet axe dont les universités McGill et Concordia, l’École de technologie supérieure, le Centre Bell, la rue Sainte-Catherine, le bassin Peel et quelques stations de métro et du REM. Les voies cyclables seront situées de chaque côté de la rue Peel. La réalisation de l’axe 4 est intégrée dans les travaux d’infrastructures de la rue Peel. Pour en savoir plus sur le projet Peel.

AXE 5 – De Bellechasse

De l’avenue de Gaspé à la rue Chatelain, cet axe de 6 km relie de nombreux établissements, dont les bibliothèques Marc-Favreau, de La Petite-Patrie, de Rosemont, le Collège de Rosemont, l’Institut de Cardiologie de Montréal, les hôpitaux Maisonneuve-Rosemont et Santa Cabrini.  Pour plus d’information sur les projets de voies cyclables dans l’arrondissement de Rosemont La-Petite-Patrie, consultez la page Vision vélo.

Axes projetés

AXE 2 – Viger / Saint-Antoine / Saint-Jacques

De l’avenue De Courcelle à la rue Berri, cet axe de 5,4 km traversera les arrondissements du Sud-Ouest et Ville-Marie, et reliera des points d’intérêt du centre-ville, comme le Quartier des spectacles, le Vieux-Montréal, l’École de technologie supérieure, le Centre Bell et le marché Atwater.

Différents types d’aménagements

Le REV peut prendre 3 formes différentes, selon l’environnement dans lequel il évolue.

Évolutif

Les aménagements de type évolutif sont privilégiés sur les axes où la circulation est déjà apaisée, où on ne retrouve ni camions ni autobus et qu’aucuns travaux de génie civil ne sont requis sur la rue. C’est la façon la plus rapide d’implanter une voie cyclable et aussi celle qui nécessite le moins de travaux. On y retrouve un marquage au sol pour délimiter la piste et des bollards pour la séparer physiquement des voies de circulation automobile. 

Exemple de REV évolutif : axe 5 – De Bellechasse

Transitoire

Cet aménagement est mis en place lorsqu’on souhaite améliorer la sécurité des piétons et des cyclistes à des endroits précis sans faire de travaux majeurs. En plus des caractéristiques d’un aménagement évolutif, on y retrouve des aménagements supplémentaires à même la chaussée existante, comme des murets de béton près des intersections ou des quais d’autobus.

Exemple de REV transitoire : axe 1 – Berri / Lajeunesse / Saint-Denis

Permanent

L’aménagement d’un REV dit permanent est effectué dans le cadre de travaux majeurs sur une rue. Par exemple, on profite de la reconstruction de conduites d’eau et d’égout pour transformer la configuration en surface. Des pistes cyclables à mi-niveau sont installées entre le trottoir et la chaussée. 

Exemple de REV permanent : AXE 4 – Peel