Transformation des maisons de type « shoebox » dans Ville-Marie

Mis à jour le 25 novembre 2021
Temps de lecture : 2 min

Vous êtes propriétaire d’une maison de type shoebox dans Ville-Marie? Vous prévoyez rénover votre habitation? Afin de bien planifier vos travaux, suivez ces conseils pratiques.

La petite histoire des shoebox

Construites au tournant du 20e siècle, principalement dans les quartiers centraux de Montréal, les maisons shoebox représentaient à l’époque une solution abordable pour les familles ouvrières qui souhaitaient accéder à la propriété et à s’éloigner des secteurs industriels en plein essor. Dans Ville-Marie, on en dénombre une centaine, toutes concentrées dans le quartier de Sainte-Marie.

Localisez les shoebox sur la carte interactive de Ville-Marie

Les maisons de type shoebox sont l’une des premières manifestations de l’émancipation de la classe ouvrière canadienne-française de l’époque et témoignent de l’histoire du développement industriel et économique de Montréal. Leur présence cristallise un passé encore peu lointain, mais souvent oublié.

Caractéristiques et composantes d’origine

De manière générale, les maisons de type shoebox sont construites en gros madriers de
bois et recouvertes de briques pour assurer une protection contre les incendies.

Ces résidences à un seul étage possèdent un toit plat ou peu incliné et se caractérisent
principalement par les éléments architecturaux suivants :

  • Présence d’une porte située au centre de la façade et de deux fenêtres distribuées symétriquement de chaque côté de celle-ci.
  • Façades usuellement en brique ornées d’un couronnement décoratif sur la partie
    supérieure du bâtiment.
  • Généralement, une galerie surplombée d’une marquise est présente.

Transformation de « shoebox »

Agrandissements recommandés

Agrandissements de shoebox recommandés

Ces agrandissements de maisons shoebox sont recommandés car ils :

  • favorisent la préservation des ouvertures (portes et fenêtres) et du volume originels
    du bâtiment;
  • mettent en valeur les caractéristiques du bâtiment d’origine.

Agrandissements à éviter

Agrandissements de shoebox à éviter

Ces agrandissements de maisons shoebox sont à éviter car ils :

  • enlèvent ou réduisent les caractéristiques volumétriques du bâtiment d’origine;
  • dévalorisent la conservation des ouvertures originelles (portes et fenêtres) du bâtiment.

Vous planifiez des travaux de rénovation?

Vous souhaitez réaménager l’intérieur de votre maison, l’agrandir, remplacer ou ajouter un élément extérieur? Un permis est requis pour réaliser ces travaux.