Qualité des cours d'eau

Mis à jour le 23 juin 2022

La Ville veille à la qualité de ses cours d’eau et à la protection de leurs écosystèmes et biodiversités grâce à son plan d’action décliné en trois volets : réduction à la source des polluants, interception et traitement des eaux usées et suivi du milieu aquatique. Voici ce que vous devez savoir.

Réduction à la source des polluants

Avant de déverser des eaux usées ou contaminées dans le réseau d’égout sanitaire, les entreprises et les cabinets dentaires doivent demander un permis. Pour l’obtenir, ils doivent fournir à la Ville la preuve que leurs équipements sont conformes aux critères d’obtention et à la réglementation en vigueur. Une fois que le permis est donné, la Ville vérifie que les normes et les exigences réglementaires sont respectées. Elle peut par exemple faire des prélèvements pour mesurer la quantité et la nature des polluants déversés.

Déversements accidentels

Un déversement accidentel doit être immédiatement déclaré à la Ville. Les causes du déversement ainsi que les mesures mises en place pour que la situation ne se reproduise pas doivent être transmises dans les 15 jours suivants.

Interception et traitement des eaux usées

La Station d’épuration des eaux usées de la Ville est conçue pour réduire les concentrations de matières particulaires et de phosphore contenus dans les eaux usées générées sur l’île de Montréal. Étant donné que son procédé n’est pas adapté spécifiquement à la réduction de tous les contaminants, plusieurs industries situées sur l’île de Montréal doivent traiter leurs eaux usées industrielles chargées de métaux ou autres contaminants avant de rejeter celles-ci dans les égouts.

Tarification des eaux usées industrielles

Dans un but d’équité fiscale avec les citoyens, les entreprises ayant des débits d’eaux usées importants et des concentrations élevées de polluants doivent prendre en charge les coûts engendrés pour le traitement de leurs effluents. La tarification des eaux usées industrielles est déterminée en fonction du volume des eaux usées que l’industrie rejette aux égouts, de sa concentration en matières en suspension (MES), de sa concentration en phosphore total, de sa demande chimique en oxygène (DCO) de même que de la difficulté accrue, s’il y a lieu, de traiter cet effluent (dose d’alun requise).

Réseau de suivi du milieu aquatique (RSMA)

Le suivi du milieu aquatique découle du programme global d’assainissement des eaux usées. Les différents programmes d’échantillonnage créés par le Réseau de suivi du milieu aquatique (RSMA) évaluent la qualité générale des cours d’eau (COURDO), la qualité locale de l’eau en rive (QUALO), la qualité des ruisseaux et plans d’eau intérieurs (RUISSO) et la qualité des eaux dans les réseaux d’égouts pluviaux (PLUVIO).

Quelque 500 stations d’échantillonnage réparties à plusieurs endroits font l’objet de prélèvements. Les emplacements ont été choisis en fonction des enjeux récréatifs et fauniques présents ou de leur proximité avec des émissaires d’égouts pluviaux et les embouchures des ruisseaux. Les résultats des prélèvements selon des dates précises sont publiés sur cette carte. Les paramètres analysés (dans le cadre des programmes RUISSO et COURDO) et le bilan annuel de la qualité des plans d’eau peuvent aussi être consultés en ligne.

Signalements

Vous pouvez nous signaler les situations qui vous semblent anormales ou suspectes au sujet des cours d’eau et des égouts. Les plaintes sont analysées dans les 24 heures ouvrables, ou le lundi si elles sont envoyées la fin de semaine. En cas d’urgence, une équipe se déplacera rapidement sur les lieux. Un suivi vous sera effectué concernant les démarches entreprises.

S'informer sur le sujet