Comment réduire son empreinte environnementale

Mis à jour le 5 octobre 2022
Temps de lecture : 4 min

Voici quelques gestes faciles à adopter pour limiter sa quantité de déchets, sa consommation énergétique ou encore ses émissions de gaz à effet de serre.

Réduire sa consommation de plastique

La distribution de sacs d’emplettes en plastique est interdite partout à Montréal. Votre sac réutilisable devient indispensable. Pensez à en avoir un toujours avec vous dans votre auto, dans votre sac à dos ou encore au bureau. Il est pratique, économique et surtout écologique.

Il doit également être choisi avec soin :

  • Utilisez un sac fabriqué localement car sa production n’aura pas généré une quantité abondante de GES;
  • Choisissez un sac conçu à partir d’une seule matière naturelle, comme du lin ou du chanvre, pour permettre son recyclage en fin de vie;
  • Refusez un sac à usage unique, comme ceux en papier, pour éviter la production de déchet;
  • Optez pour des sacs réutilisables pliables qui s’insèrent dans une pochette, un sac à main ou un sac à dos afin d’en avoir toujours un sous la main.

À l’épicerie

  • Utilisez des petits sacs réutilisables pour les fruits et légumes ou pour les aliments vendus en vrac.
  • Apportez des contenants réutilisables pour les fromages et viandes froides tranchés au comptoir. Vérifiez auprès de votre épicier.
  • Recherchez des produits avec peu d’emballage ou vendus en vrac. Par exemple, les shampoings et savons en barre.

Au restaurant ou au café

Les commerçants et restaurateurs ne pourront plus distribuer certains articles de plastique à usage unique au printemps 2023. Optez pour ces solutions écologiques dès aujourd’hui :

  • Rapportez vos restes dans votre propre plat au lieu d’utiliser un contenant à usage unique. Pour les plats à emporter, vérifiez si l’établissement propose un système de contenants consignés ou faites-en la suggestion.
  • Servez-vous d’ustensiles réutilisables (fourchette, couteau, baguettes, paille, etc.) pour les repas et boissons à emporter. Pour les repas en livraison, utilisez ceux que vous avez à la maison.

Se déplacer de façon écologique

  • Choisissez un transport alternatif à l’auto solo pour les courts trajets près de votre domicile. La raison est simple : les premiers kilomètres d’un parcours en voiture sont les plus polluants. Le vélo ou la marche sont donc de meilleures options, en plus de vous permettre de faire de l’activité physique! 
  • Favorisez l’autobus, le train ou le covoiturage pour les longs trajets. Le covoiturage est une option économique, puisque vous pourrez partager le prix de l’essence.
  • Utilisez un véhicule électrique plutôt qu’à essence. Après 150 000 km parcourus au Québec, votre voiture 100 % électrique rejettera 32 tonnes de moins de CO2 qu’un véhicule à essence.
  • Vous devez prendre l’avion? Sachez qu’il est possible de compenser les émissions de gaz à effet de serre de votre voyage. En effet, de nombreux sites québécois et canadiens vous permettent de contribuer à l’amélioration de l’empreinte écologique d’ici.

Avoir une alimentation consciente

  • Diminuez votre consommation de viande, surtout de viande rouge qui nécessite plus de ressources. À titre d’exemple, l’industrie de la viande est la plus grande émettrice de gaz à effet de serre, devançant celle des transports.
  • Privilégiez l’achat local, de saison et non transformé. Ainsi, vous encouragez à la fois les producteurs locaux et l’économie locale, limitez les émissions de gaz à effet de serre causées par le transport de marchandises et réduisez l’emballage et le suremballage.
  • Cultivez vos légumes. Non seulement vous vous assurez de manger des produits de qualité, mais vous aurez aussi la satisfaction de les avoir fait pousser vous-même ou en famille! 

Réduire sa consommation énergétique pour une maison plus verte

Les actions que nous posons à la maison ont un impact sur l’environnement.

  • Changez votre système de chauffage au mazout pour un système à énergie renouvelable comme l’électricité. Votre nouveau système électrique sera 160 fois moins polluant. Et grâce au programme Chauffez vert du gouvernement du Québec, vous pourriez obtenir une subvention pour vos travaux.
  • Prenez une douche plutôt qu’un bain. Vous consommerez, en moyenne, 4 fois moins d’eau! 
  • Diminuez la température de la maison d’un degré Celsius. Votre portefeuille vous remerciera, car diminuer sa consommation d’énergie permet de réduire la facture d’électricité d’en moyenne 7 %. 
  • Remplacez les ampoules halogènes par des ampoules fluorescentes compactes. Certes, le prix de celles-ci est plus élevé. Toutefois, il y a une raison : elles consomment 5 fois moins d’électricité et durent 6 à 8 fois plus longtemps.
  • Couvrez la casserole pour faire bouillir l’eau. Réduire le temps de cuisson permet de réduire la consommation énergétique.
  • Éteignez les plaques électriques un peu avant la fin de la cuisson. De cette façon, vous cesserez de consommer de l’électricité, mais la cuisson continuera pendant quelques minutes. 
  • Dégivrez régulièrement le réfrigérateur. Le givre peut faire augmenter la consommation énergétique de votre appareil de 5 à 30 %. 
  • Évitez de laisser les appareils électriques en veille. Si vos appareils n’offrent pas l’extinction totale, débranchez-les tout simplement ou branchez-les sur une multiprise à interrupteur. En moyenne, 24 h de veille d’un appareil équivaut à 1 h d’utilisation normale.
  • Faites sécher vos vêtements à l’air libre. En plus d’être une économie d’énergie, cela réduira grandement l’usure prématurée de vos vêtements. 
  • Aérez la maison. Seulement 5 à 10 minutes d’aération par jour améliorera considérablement la qualité de l’air en éliminant les polluants, les odeurs et les excès d’humidité. Vous aurez donc un environnement plus sain.
  • Plantez un arbre dans votre cour. L’ombre qu’il vous procurera en été vous permettra d’économiser 12 $ par année sur vos coûts de climatisation. De plus, le programme Un arbre pour mon quartier de la Ville de Montréal vous permet d’acheter un arbre à bas prix.

Consommer moins, consommer mieux! 

  • Priorisez l’achat de seconde main. À titre d’exemple, les vêtements sont à l’origine de 20 % des eaux usées dans le monde et 10 % des émissions mondiales de carbone. 
  • Pour les vêtements neufs, limitez les achats de type « fast fashion » et priorisez l’achat local. Le prix à l’achat sera plus élevé, mais la qualité permettra d’augmenter la durée de vie des vêtements et d’encourager un commerçant d’ici. 
  • Si le budget vous le permet, favorisez les fibres naturelles, biologiques ou recyclées.

Donner du temps

  • L’environnement vous tient à cœur et vous aimeriez vous impliquer? De nombreux organismes seront très heureux de vous accueillir et de vous offrir diverses tâches, dont la plantation d’arbres, l’organisation de corvées, la sensibilisation, etc. Renseignez-vous auprès de votre Éco-quartier pour obtenir de plus amples détails.

Cet article a été rédigé en collaboration avec l’Éco-quartier LaSalle.