Rénover un toit plat ou à faible pente

Mis à jour le 18 janvier 2023

Vous devez rénover le toit plat ou à faible pente de votre immeuble? Pour remplacer le revêtement d’un toit, vous devez respecter la réglementation en vigueur et, dans la plupart des cas, obtenir un permis.

Les normes pour rénover ou réparer un toit plat ou à faible pente (inférieure à 2:12 ou 16,7 %) peuvent varier en fonction de votre arrondissement, du type de bâtiment et de la nature des travaux.

Mon arrondissement

Présente les contenus de l'arrondissement
Trouvez votre arrondissement pour obtenir l’information qui vous concerne.

Aucun arrondissement sélectionné.

Réparations mineures et entretien

Vous n’avez pas besoin de permis pour réparer ou entretenir votre toit (ex. : remplacer quelques bardeaux, ajouter du goudron).  

Réparations majeures

Vous devez vous procurer un permis pour installer ou remplacer le revêtement d’un toit plat ou à faible pente.

Matériaux autorisés

Voici les matériaux et les types de toit autorisés :

  • un matériau blanc, peint en blanc ou recouvert d’un enduit réfléchissant ou de gravier blanc
  • un matériau dont l’indice de réflectance solaire (IRS) est d’au moins 66, attesté par les spécifications du fabricant ou par un devis d’un professionnel
  • un toit vert (végétalisé)
  • une combinaison de ces revêtements

Ces exigences ne s’appliquent pas à la partie d’un toit occupée par un équipement mécanique (ex. : climatiseur, thermopompe) ou une terrasse.

Si vous souhaitez installer un toit végétalisé, vous devez vous présenter au comptoir des permis pour effectuer votre demande de permis.

Tarifs du permis

Les frais d’analyse de la demande de permis varient en fonction du coût estimé des travaux. Vous devez payer 9,80 $ par tranche de 1000 $ de travaux.

Quel que soit le montant des travaux, vous devrez payer, au minimum : 

  • 157 $ pour un immeuble exclusivement résidentiel
  • 462 $ pour un immeuble commercial, industriel, institutionnel ou mixte

L’estimation des coûts doit comprendre tous les frais associés aux travaux (ex. : plans, main d’œuvre, équipements), taxes comprises. 

De plus, des frais supplémentaires peuvent s’appliquer si votre bâtiment, ou le secteur dans lequel il se situe, possède une valeur patrimoniale ou est soumis à des normes architecturales particulières.

Les frais sont non remboursables.

Lire aussi : Rénovations : combien coûte un permis

Documents nécessaires

Les documents suivants sont nécessaires pour l’analyse de votre dossier :

  • Soumission ou grille d’estimation des coûts des travaux, incluant les taxes et les frais de préparation des plans et devis
  • Certificat de localisation
  • Fiche technique avec description des matériaux  : indice de réflectance solaire (IRS), solin, couleur
  • Tout autre document pertinent pour l’analyse de la demande

Si les travaux ont lieu dans une copropriété :

  • Lettre d’autorisation de chacun des copropriétaires ou résolution du syndicat de copropriété

Si vous êtes mandataire :

  • Procuration qui vous autorise à agir au nom du propriétaire

Lire aussi : Comment obtenir les documents nécessaires à une demande de permis

Canaux de communication

Effectuez toutes vos demandes de permis de rénovation en une fois (intérieur du bâtiment, toiture, portes et fenêtres, revêtement extérieur, éléments en saillie comme escaliers, balcons, terrasses).

Mode de paiement

  • Carte de crédit (MasterCard, Visa)

Vous devez avoir un compte sur montreal.ca.

Point de service

Service à distance seulement
555, rue Chabanel Ouest
Bureau 600
Montréal (Québec) H2N 2H8

Réparations mineures et entretien

Vous n’avez pas besoin de permis pour réparer ou entretenir votre toit (ex. : remplacer quelques bardeaux, ajouter du goudron). 

Toutefois, si vous touchez à l’isolant ou à la structure du toit, vous devrez obtenir un permis.

Réparations majeures

Vous devez vous procurer un permis pour remplacer la structure ou le revêtement d’un toit plat ou à faible pente.

Matériaux autorisés

Voici les matériaux exigés pour les toits plats :

  • un matériau blanc, peint en blanc ou recouvert d’un enduit réfléchissant ou de gravier blanc
  • un matériau dont l’indice de réflectance solaire (IRS) est d’au moins 78, attesté par les spécifications du fabricant
  • un toit vert (végétalisé)

Tarifs du permis

Les frais d’analyse de la demande de permis varient en fonction du coût estimé des travaux. Vous devez payer 9,80 $ par tranche de 1000 $ de travaux.

Quel que soit le montant des travaux, vous devrez payer, au minimum : 

  • 157 $ pour un immeuble exclusivement résidentiel
  • 462 $ pour un immeuble commercial, industriel, institutionnel ou mixte

L’estimation des coûts doit comprendre tous les frais associés aux travaux (ex. : plans, main d’œuvre, équipements), taxes comprises. 

De plus, des frais supplémentaires peuvent s’appliquer si votre bâtiment, ou le secteur dans lequel il se situe, possède une valeur patrimoniale ou est soumis à des normes architecturales particulières.

Les frais sont non remboursables.

Lire aussi : Rénovations : combien coûte un permis

Documents nécessaires

Les documents suivants sont nécessaires pour l’analyse de votre dossier :

  • Soumission ou grille d’estimation des coûts des travaux, incluant les taxes
  • Certificat de localisation
  • Fiche technique avec description des matériaux envisagés, pour les toits plats elle doit indiquer l’indice de réflectance solaire (IRS) et pour les toits en pente de certains secteurs, elle doit indiquer les matériaux et sa couleur
  • Tout autre document pertinent pour l’analyse de la demande

Si les travaux ont lieu dans une copropriété :

  • Lettre d’autorisation de chacun des copropriétaires ou résolution du syndicat de copropriété

Si vous êtes mandataire :

  • Procuration qui vous autorise à agir au nom du propriétaire

Lire aussi : Comment obtenir les documents nécessaires à une demande de permis

Canaux de communication

Point de service

Sur rendez-vous
7171, rue Bombardier
2e étage
Montréal (Québec) H1J 2E9

Réparations mineures et entretien 

Vous n’avez pas besoin de permis pour réparer ou entretenir votre toit. Vous pouvez notamment :

  • remplacer quelques bardeaux ou ajouter du goudron
  • remplacer la membrane du toit, sauf si l’immeuble possède un statut patrimonial et que vous modifiez les dimensions du solin

Si votre immeuble est situé dans le site patrimonial du Mont-Royal, vous devez obtenir l’autorisation de l’arrondissement avant d’effectuer vos travaux.

Réparations majeures

Vous devez vous procurer un permis pour remplacer la structure du toit.

Matériaux autorisés

Voici les matériaux et les types de toit autorisés :

  • un matériau blanc, peint en blanc ou recouvert d’un enduit réfléchissant ou de gravier blanc
  • un matériau dont l’indice de réflectance solaire (IRS) est d’au moins 56, attesté par les spécifications du fabricant ou par un devis d’un professionnel
  • un toit vert (végétalisé)
  • une combinaison de ces revêtements

Ces exigences ne s’appliquent pas à la partie d’un toit occupée par un équipement mécanique (ex. : climatiseur, thermopompe) ou une terrasse.

Si vous souhaitez installer un toit végétalisé, vous devez vous présenter au comptoir des permis pour effectuer votre demande de permis.

Tarifs du permis

Les frais d’analyse de la demande de permis varient en fonction du coût estimé des travaux. Vous devez payer 9,80 $ par tranche de 1000 $ de travaux.

Quel que soit le montant des travaux, vous devrez payer, au minimum : 

  • 157 $ pour un immeuble exclusivement résidentiel
  • 462 $ pour un immeuble commercial, industriel, institutionnel ou mixte

L’estimation des coûts doit comprendre tous les frais associés aux travaux (ex. : plans, main d’œuvre, équipements), taxes comprises. 

De plus, des frais supplémentaires peuvent s’appliquer si votre bâtiment, ou le secteur dans lequel il se situe, possède une valeur patrimoniale ou est soumis à des normes architecturales particulières.

Les frais sont non remboursables.

Lire aussi : Rénovations : combien coûte un permis

Documents nécessaires

Les documents suivants sont nécessaires pour l’analyse de votre dossier :

  • Soumission ou grille d’estimation des coûts des travaux, incluant les taxes
  • Certificat de localisation
  • Fiche technique avec description des matériaux envisagés, indiquant l’indice de réflectance solaire (IRS)
  • Tout autre document pertinent pour l’analyse de la demande

Si les travaux ont lieu dans une copropriété :

  • Lettre d’autorisation de chacun des copropriétaires ou résolution du syndicat de copropriété

Si vous êtes mandataire :

  • Procuration qui vous autorise à agir au nom du propriétaire

Lire aussi : Comment obtenir les documents nécessaires à une demande de permis

Canaux de communication

Effectuez toutes vos demandes de permis de rénovation en une fois (intérieur du bâtiment, toiture, portes et fenêtres, revêtement extérieur, éléments en saillie comme escaliers, balcons, terrasses).

Mode de paiement

  • Carte de crédit (MasterCard, Visa)

Vous devez avoir un compte sur montreal.ca.

Point de service

5160, boulevard Décarie
Montréal (Québec) H3X 2H9

Réparations mineures et entretien

Vous n’avez pas besoin de permis pour entretenir ou réparer votre toit (ex. : remplacer quelques bardeaux, ajouter du goudron). 

Toutefois, si vous touchez à l’isolant ou à la structure du toit, vous devrez obtenir un permis.

Réparations majeures

Vous devez vous procurer un permis pour remplacer le revêtement du toit ou pour en modifier la structure.

Matériaux autorisés

Pour les constructions existantes, les matériaux autorisés sont les suivants :

  • le bardeau d’asphalte, de fibre de verre ou de bois véritable
  • les membranes thermosoudées ou adhésives
  • le métal émaillé ou peint et précuit en usine
  • les tuiles d’argile, d’ardoise, de béton, de fibrociment ou d’un produit synthétique similaire spécifiquement conçu pour un revêtement de toit
  • la tôle galvanisée, installée à la canadienne, pincée ou à baguette
  • le cuivre
  • le zinc
  • la toiture végétalisée
  • le verre

Pour les nouvelles constructions, les matériaux autorisés sont les suivants  :

  • un matériau dont l’indice de réflectance solaire (IRS) est d’au moins 78, attesté par les spécifications du fabricant ou par un avis d’un professionnel
  • un toit vert (végétalisé)
  • une combinaison de ces revêtements

Ces exigences ne s’appliquent pas à la partie d’un toit occupée par un équipement mécanique (ex. : climatiseur, thermopompe) ou une terrasse.

Tarifs du permis

Les frais d’analyse de la demande de permis varient en fonction du coût estimé des travaux. Vous devez payer 9,80 $ par tranche de 1000 $ de travaux.

Quel que soit le montant des travaux, vous devrez payer, au minimum : 

  • 157 $ pour un immeuble exclusivement résidentiel
  • 462 $ pour un immeuble commercial, industriel, institutionnel ou mixte

L’estimation des coûts doit comprendre tous les frais associés aux travaux (ex. : plans, main d’œuvre, équipements), taxes comprises. 

De plus, des frais supplémentaires peuvent s’appliquer si votre bâtiment, ou le secteur dans lequel il se situe, possède une valeur patrimoniale ou est soumis à des normes architecturales particulières.

Les frais sont non remboursables.

Lire aussi : Rénovations : combien coûte un permis

Documents nécessaires

Les documents suivants sont nécessaires pour l’analyse de votre dossier :

  • Soumission ou grille d’estimation des coûts des travaux, incluant les taxes
  • Certificat de localisation
  • Fiche technique avec description des matériaux envisagés, indiquant l’indice de réflectance solaire (IRS)
  • Plan de structure approuvé par un professionnel lorsque la loi l’exige
  • Tout autre document pertinent pour l’analyse de la demande

Si les travaux ont lieu dans une copropriété :

  • Lettre d’autorisation de chacun des copropriétaires ou résolution du syndicat de copropriété

Si vous êtes mandataire :

  • Procuration qui vous autorise à agir au nom du propriétaire

Lire aussi : Comment obtenir les documents nécessaires à une demande de permis

Canaux de communication

Effectuez toutes vos demandes de permis de rénovation en une fois (intérieur du bâtiment, toiture, portes et fenêtres, revêtement extérieur, éléments en saillie comme escaliers, balcons, terrasses).

Mode de paiement

  • Carte de crédit (MasterCard, Visa)

Vous devez avoir un compte sur montreal.ca.

Point de service

1800, boulevard Saint-Joseph
Montréal (Québec) H8S 2N4

Les normes varient selon la superficie totale de votre toit.

Superficie du toit inférieure à 300 m2

Réparations mineures et entretien

Vous n’avez pas besoin de permis pour entretenir ou réparer votre toit (ex. : remplacer quelques bardeaux, ajouter du goudron). Toutefois, si vous touchez à l’isolant ou à la structure du toit, vous devrez obtenir un permis.

Rénovations majeures

Vous devez vous procurer un permis pour remplacer le revêtement du toit ou pour en modifier la structure.

Superficie du toit supérieure à 300 m2

Vous devez vous procurer un permis pour tous les types de travaux.

Matériaux autorisés

Pour les toits plats dont la superficie totale est de moins de 300 m2, vous devez utiliser l’un des matériaux neufs suivants :

  • l’ardoise
  • la tuile d’argile
  • le bardeau de bois
  • la tôle de cuivre
  • le bardeau d’asphalte
  • la tôle à toiture pré-émaillée
  • la tuile de béton non ondulée
  • l’asphalte et le gravier
  • la membrane en élastomère
  • la membrane polyoléfine thermoplastique

Pour les toits plats dont la superficie totale est de plus de 300 m2, voici les matériaux et les types de toit autorisés :

  • un matériau blanc, peint en blanc ou recouvert d’un enduit réfléchissant ou de gravier blanc
  • un matériau dont l’indice de réflectance solaire (IRS) est d’au moins 56, attesté par les spécifications du fabricant ou par un avis d’un professionnel
  • une combinaison de ces revêtements

Ces exigences ne s’appliquent pas à la partie d’un toit occupée par un équipement mécanique (ex. : climatiseur, thermopompe) ou une terrasse.

Tarifs du permis

Les frais d’analyse de la demande de permis varient en fonction du coût estimé des travaux. Vous devez payer 9,80 $ par tranche de 1000 $ de travaux.

Quel que soit le montant des travaux, vous devrez payer, au minimum : 

  • 157 $ pour un immeuble exclusivement résidentiel
  • 462 $ pour un immeuble commercial, industriel, institutionnel ou mixte

L’estimation des coûts doit comprendre tous les frais associés aux travaux (ex. : plans, main d’œuvre, équipements), taxes comprises. 

De plus, des frais supplémentaires peuvent s’appliquer si votre bâtiment, ou le secteur dans lequel il se situe, possède une valeur patrimoniale ou est soumis à des normes architecturales particulières.

Les frais sont non remboursables.

Lire aussi : Rénovations : combien coûte un permis

Documents nécessaires

Les documents suivants sont nécessaires pour l’analyse de votre dossier :

  • Soumission ou grille d’estimation des coûts des travaux, incluant les taxes
  • Certificat de localisation
  • Fiche technique avec description des matériaux  : indice de réflectance solaire (IRS)
  • Fiche-bâtiment
  • Tout autre document pertinent pour l’analyse de la demande

Si les travaux ont lieu dans une copropriété :

  • Lettre d’autorisation de chacun des copropriétaires ou résolution du syndicat de copropriété

Si vous êtes mandataire :

  • Procuration qui vous autorise à agir au nom du propriétaire

Lire aussi : Comment obtenir les documents nécessaires à une demande de permis

Canaux de communication

Effectuez toutes vos demandes de permis de rénovation en une fois (intérieur du bâtiment, toiture, portes et fenêtres, revêtement extérieur, éléments en saillie comme escaliers, balcons, terrasses).

Mode de paiement

  • Carte de crédit (MasterCard, Visa)

Vous devez avoir un compte sur montreal.ca.

Point de service

Sur rendez-vous
55, avenue Dupras
Montréal (Québec) H8R 4A8

Réparations mineures et entretien

Vous n’avez pas besoin de permis pour entretenir ou réparer votre toit plat. Vous pouvez :

  • effectuer des travaux mineurs d’entretien
  • remplacer la membrane du toit

Néanmoins, si votre bâtiment possède un statut patrimonial, un permis est toujours nécessaire.

Réparations majeures

Vous devez vous procurer un permis pour modifier l’isolant ou la structure du toit. Par exemple, un permis est nécessaire pour :

  • modifier la pente du toit
  • ajouter des équipements mécaniques (ex. : des maximums)
  • ajouter des puits de lumière

Matériaux autorisés

Pour les nouveaux bâtiments, les agrandissements ou lors d’un changement de volume (ou de la pente) d’un bâtiment existant, voici les matériaux autorisés :

  • un toit vert (végétalisé)
  • un matériau dont l’indice de réflectance solaire (IRS) est d’au moins 56, attesté par les spécifications du fabricant ou par un avis d’un professionnel, tel que :
    • un matériau de couleur blanche ou gris pâle
    • un matériau peint de couleur blanche ou gris pâle
    • un matériau recouvert d’un enduit réfléchissant ou d’un ballast, de couleur blanche ou gris pâle
  • une combinaison de ces revêtements

Si vous souhaitez installer un toit végétalisé, vous devez vous présenter au comptoir des permis pour effectuer votre demande de permis.

Tarifs du permis

Les frais d’analyse de la demande de permis varient en fonction du coût estimé des travaux. Vous devez payer 9,80 $ par tranche de 1000 $ de travaux.

Quel que soit le montant des travaux, vous devrez payer, au minimum : 

  • 157 $ pour un immeuble exclusivement résidentiel
  • 462 $ pour un immeuble commercial, industriel, institutionnel ou mixte

L’estimation des coûts doit comprendre tous les frais associés aux travaux (ex. : plans, main d’œuvre, équipements), taxes comprises. 

De plus, des frais supplémentaires peuvent s’appliquer si votre bâtiment, ou le secteur dans lequel il se situe, possède une valeur patrimoniale ou est soumis à des normes architecturales particulières.

Les frais sont non remboursables.

Lire aussi : Rénovations : combien coûte un permis

Documents nécessaires

Les documents suivants sont nécessaires pour l’analyse de votre dossier :

  • Soumission ou grille d’estimation des coûts des travaux, incluant les taxes
  • Certificat de localisation
  • Fiche technique avec description des matériaux envisagés, indiquant l’indice de réflectance solaire (IRS)
  • Fiche-bâtiment
  • Plans dessinés à l’échelle et de qualité professionnelle, signés et scellés par un
    architecte ou un ingénieur lorsque la loi l’exige, montrant la situation existante et la
    situation projetée
  • Tout autre document pertinent pour l’analyse de la demande

Si les travaux ont lieu dans une copropriété :

  • Lettre d’autorisation de chacun des copropriétaires ou résolution du syndicat de copropriété

Si vous êtes mandataire :

  • Procuration qui vous autorise à agir au nom du propriétaire

Lire aussi : Comment obtenir les documents nécessaires à une demande de permis

Canaux de communication

Effectuez toutes vos demandes de permis de rénovation en une fois (intérieur du bâtiment, toiture, portes et fenêtres, revêtement extérieur, éléments en saillie comme escaliers, balcons, terrasses).

Mode de paiement

  • Carte de crédit (MasterCard, Visa)

Vous devez avoir un compte sur montreal.ca.

Point de service

201, avenue Laurier Est
5e étage
Montréal (Québec) H2T 3E6

Réparations mineures et entretien

Vous n’avez pas besoin de permis pour entretenir ou réparer votre toit (ex. : remplacer quelques bardeaux, ajouter du goudron). Toutefois, si vous touchez à l’isolant ou à la structure du toit, vous devrez obtenir un permis.

Réparations majeures 

Vous devez vous procurer un permis pour la réfection ou le remplacement du revêtement d’un toit plat ou à faible pente.

Matériaux autorisés

Les systèmes de toiture multicouches sont autorisés, incluant une couche d’asphalte et de gravier, à condition que la couche de finition soit composée de lest de marbre ou de gravier blanc.

Voici les matériaux et les types de toit autorisés :

  • un toit vert (végétalisé)
  • un matériau de couleur blanche, un matériau peint de couleur blanche ou recouvert d’un enduit réfléchissant ou d’un ballast, de couleur blanche
  • un matériau dont l’indice de réflectance solaire (IRS) est d’au moins 78, attesté par les spécifications du fabricant
  • une combinaison de ces revêtements

Ces exigences ne s’appliquent pas à la partie d’un toit occupée par un équipement mécanique (ex. : climatiseur, thermopompe), d’une serre ou une terrasse.

Si vous souhaitez installer un toit végétalisé, vous devez vous présenter au comptoir des permis pour effectuer votre demande de permis.

Tarifs du permis

Les frais d’analyse de la demande de permis varient en fonction du coût estimé des travaux. Vous devez payer 9,80 $ par tranche de 1000 $ de travaux.

Quel que soit le montant des travaux, vous devrez payer, au minimum : 

  • 157 $ pour un immeuble exclusivement résidentiel
  • 462 $ pour un immeuble commercial, industriel, institutionnel ou mixte

L’estimation des coûts doit comprendre tous les frais associés aux travaux (ex. : honoraires professionnels, plans, main d’œuvre, matériaux, équipements), taxes comprises. 

De plus, des frais supplémentaires peuvent s’appliquer si votre bâtiment, ou le secteur dans lequel il se situe, possède une valeur patrimoniale ou est soumis à des normes architecturales particulières.

Il s’agit de frais d’étude, ils sont donc non remboursables.

Lire aussi : Rénovations : combien coûte un permis

Documents nécessaires

Les documents suivants sont nécessaires pour l’analyse de votre dossier :

  • Soumission, incluant les taxes, décrivant la membrane et sa couleur (ex. : gravier blanc)
  • Certificat de localisation
  • Fiche technique avec description des matériaux envisagés, indiquant l’indice de réflectance solaire (IRS)
  • Tout autre document pertinent pour l’analyse de la demande

Si les travaux ont lieu dans une copropriété :

  • Lettre d’autorisation de chacun des copropriétaires ou résolution du syndicat de copropriété

Si vous êtes mandataire :

  • Procuration qui vous autorise à agir au nom du propriétaire

Lire aussi : Comment obtenir les documents nécessaires à une demande de permis

Canaux de communication

Effectuez toutes vos demandes de permis de rénovation en une fois (intérieur du bâtiment, toiture, portes et fenêtres, revêtement extérieur, éléments en saillie comme escaliers, balcons, terrasses).

Mode de paiement

  • Carte de crédit (MasterCard, Visa)

Vous devez avoir un compte sur montreal.ca.

Point de service

815, rue Bel-Air
1er étage
Montréal (Québec) H4C 2K4

Point de service

815, rue Bel-Air
1er étage
Montréal (Québec) H4C 2K4

Modes de paiement

  • Mandat postal à l’ordre de la Ville de Montréal
  • Chèque à l'ordre de la Ville de Montréal

Envoyez-nous votre formulaire, vos documents et votre paiement.

Réparations mineures et entretien 

Vous n’avez pas besoin de permis pour entretenir ou réparer votre toit (ex. : remplacer quelques bardeaux, ajouter du goudron). Toutefois, si vous touchez à l’isolant ou à la structure du toit, vous devrez obtenir un permis.

Rénovation majeures 

Vous devez vous procurer un permis pour remplacer le revêtement du toit ou pour en modifier la structure.

Matériaux autorisés

Voici les matériaux et les types de toit autorisés :

  • un matériau blanc, peint en blanc ou recouvert d’un enduit réfléchissant ou de gravier blanc
  • un matériau dont l’indice de réflectance solaire (IRS) est d’au moins 78, attesté par les spécifications du fabricant ou par un devis d’un professionnel
  • un toit vert (végétalisé)
  • une combinaison de ces revêtements

Les revêtements composés d’asphalte, de goudron et de gravier sont interdits.

Ces exigences ne s’appliquent pas à la partie d’un toit occupée par un équipement mécanique (ex. : climatiseur, thermopompe) ou une terrasse.

Tarifs du permis

Les frais d’analyse de la demande de permis varient en fonction du coût estimé des travaux. Vous devez payer 9,80 $ par tranche de 1000 $ de travaux.

Quel que soit le montant des travaux, vous devrez payer, au minimum : 

  • 157 $ pour un immeuble exclusivement résidentiel
  • 462 $ pour un immeuble commercial, industriel, institutionnel ou mixte

L’estimation des coûts doit comprendre tous les frais associés aux travaux (ex. : plans, main d’œuvre, équipements), taxes comprises. 

De plus, des frais supplémentaires peuvent s’appliquer si votre bâtiment, ou le secteur dans lequel il se situe, possède une valeur patrimoniale ou est soumis à des normes architecturales particulières.

Les frais sont non remboursables.

Lire aussi : Rénovations : combien coûte un permis

Documents nécessaires

Les documents suivants sont nécessaires pour l’analyse de votre dossier :

  • Soumission ou grille d’estimation des coûts des travaux, incluant les taxes
  • Certificat de localisation
  • Fiche technique avec description des matériaux envisagés, indiquant l’indice de réflectance solaire (IRS)
  • Tout autre document pertinent pour l’analyse de la demande

Si les travaux ont lieu dans une copropriété :

  • Lettre d’autorisation de chacun des copropriétaires ou résolution du syndicat de copropriété

Si vous êtes mandataire :

  • Procuration qui vous autorise à agir au nom du propriétaire

Lire aussi : Comment obtenir les documents nécessaires à une demande de permis

Canaux de communication

Effectuez toutes vos demandes de permis de rénovation en une fois (intérieur du bâtiment, toiture, portes et fenêtres, revêtement extérieur, éléments en saillie comme escaliers, balcons, terrasses).

Mode de paiement

  • Carte de crédit (MasterCard, Visa)

Vous devez avoir un compte sur montreal.ca.

Point de service

Sur rendez-vous
406, montée de l'Église
L'Île-Bizard (Québec) H9C 1G9

Réparations mineures et entretien

Vous n’avez pas besoin de permis pour entretenir ou réparer votre toit. Vous pouvez notamment :

  • remplacer quelques bardeaux ou ajouter du goudron
  • remplacer une toiture composée de bardeaux d’asphalte
  • effectuer une réfection partielle d’un toit dont la superficie totale est de moins de 500 m2

Toutefois, si vous touchez à l’isolant ou à la structure du toit, vous devrez obtenir un permis.

Réparations majeures

Vous devez vous procurer un permis pour :

  • effectuer des travaux sur une toiture constituée d’autres matériaux que d’asphalte
  • rénover complètement un toit existant
  • effectuer une réfection partielle d’un toit dont la superficie totale est de 500 m2 ou plus

Matériaux autorisés

Voici les matériaux et les types de toit autorisés :

  • un matériau blanc, peint en blanc ou recouvert d’un enduit réfléchissant ou de gravier blanc
  • un matériau dont l’indice de réflectance solaire (IRS) est d’au moins 56, attesté par les spécifications du fabricant ou par un avis d’un professionnel
  • un toit vert (végétalisé)
  • une combinaison de ces revêtements

Ces exigences ne s’appliquent pas à la partie d’un toit occupée par un équipement mécanique (ex. : climatiseur, thermopompe) ou une terrasse.

Si vous souhaitez installer un toit végétalisé, vous devez vous présenter au comptoir des permis pour effectuer votre demande de permis.

Tarifs du permis

Les frais d’analyse de la demande de permis varient en fonction du coût estimé des travaux. Vous devez payer 9,80 $ par tranche de 1000 $ de travaux.

Quel que soit le montant des travaux, vous devrez payer, au minimum : 

  • 157 $ pour un immeuble exclusivement résidentiel
  • 462 $ pour un immeuble commercial, industriel, institutionnel ou mixte

L’estimation des coûts doit comprendre tous les frais associés aux travaux (ex. : plans, main d’œuvre, équipements), taxes comprises. 

De plus, des frais supplémentaires peuvent s’appliquer si votre bâtiment, ou le secteur dans lequel il se situe, possède une valeur patrimoniale ou est soumis à des normes architecturales particulières.

Les frais sont non remboursables.

Lire aussi : Rénovations : combien coûte un permis

Documents nécessaires

Les documents suivants sont nécessaires pour l’analyse de votre dossier :

  • Soumission ou grille d’estimation des coûts des travaux, incluant les taxes
  • Certificat de localisation
  • Fiche technique avec description des matériaux  : indice de réflectance solaire (IRS)
  • Tout autre document pertinent pour l’analyse de la demande

Si les travaux ont lieu dans une copropriété :

  • Lettre d’autorisation de chacun des copropriétaires ou résolution du syndicat de copropriété

Si vous êtes mandataire :

  • Procuration qui vous autorise à agir au nom du propriétaire

Lire aussi : Comment obtenir les documents nécessaires à une demande de permis

Canaux de communication

Effectuez toutes vos demandes de permis de rénovation en une fois (intérieur du bâtiment, toiture, portes et fenêtres, revêtement extérieur, éléments en saillie comme escaliers, balcons, terrasses).

Mode de paiement

  • Carte de crédit (MasterCard, Visa)

Vous devez avoir un compte sur montreal.ca.

Point de service

Service à distance seulement
6854, rue Sherbrooke Est
Montréal (Québec) H1N 1E1

Réparations mineures et entretien

Vous n’avez pas besoin de permis pour entretenir ou réparer votre toit (ex. : remplacer quelques bardeaux, ajouter du goudron). Toutefois, si vous touchez à l’isolant ou à la structure du toit, vous devrez obtenir un permis.

Réparations majeures

Vous devez vous procurer un permis pour remplacer le revêtement d’un toit plat ou à faible pente.

Matériaux autorisés

Voici les matériaux et les types de toit autorisés :

  • un matériau blanc, peint en blanc ou recouvert d’un enduit réfléchissant ou de gravier blanc
  • un matériau dont l’indice de réflectance solaire (IRS) est d’au moins 78, attesté par les spécifications du fabricant ou par un avis d’un professionnel
  • un toit vert (végétalisé)
  • une combinaison de ces revêtements

Ces exigences ne s’appliquent pas à la partie d’un toit occupée par un équipement mécanique (ex. : climatiseur, thermopompe) ou une terrasse.

Si vous souhaitez installer un toit végétalisé, vous devez vous présenter au comptoir des permis pour effectuer votre demande de permis.

Tarifs du permis

Les frais d’analyse de la demande de permis varient en fonction du coût estimé des travaux. Vous devez payer 9,80 $ par tranche de 1000 $ de travaux.

Quel que soit le montant des travaux, vous devrez payer, au minimum : 

  • 157 $ pour un immeuble exclusivement résidentiel
  • 462 $ pour un immeuble commercial, industriel, institutionnel ou mixte

L’estimation des coûts doit comprendre tous les frais associés aux travaux (ex. : plans, main d’œuvre, équipements), taxes comprises. 

De plus, des frais supplémentaires peuvent s’appliquer si votre bâtiment, ou le secteur dans lequel il se situe, possède une valeur patrimoniale ou est soumis à des normes architecturales particulières.

Les frais sont non remboursables.

Lire aussi : Rénovations : combien coûte un permis

Documents nécessaires

Les documents suivants sont nécessaires pour l’analyse de votre dossier :

  • Soumission ou grille d’estimation des coûts des travaux, incluant les taxes
  • Certificat de localisation
  • Fiche technique avec description des matériaux  : indice de réflectance solaire (IRS)
  • Tout autre document pertinent pour l’analyse de la demande

Si les travaux ont lieu dans une copropriété :

  • Lettre d’autorisation de chacun des copropriétaires ou résolution du syndicat de copropriété

Si vous êtes mandataire :

  • Procuration qui vous autorise à agir au nom du propriétaire

Lire aussi : Comment obtenir les documents nécessaires à une demande de permis

Canaux de communication

Effectuez toutes vos demandes de permis de rénovation en une fois (intérieur du bâtiment, toiture, portes et fenêtres, revêtement extérieur, éléments en saillie comme escaliers, balcons, terrasses).

Mode de paiement

  • Carte de crédit (MasterCard, Visa)

Vous devez avoir un compte sur montreal.ca.

Point de service

4241, place de l'Hôtel-de-Ville
Montréal (Québec) H1H 1S4

Vous devez vous procurer un permis réparer ou remplacer le revêtement de votre toit.

Matériaux autorisés

Voici les matériaux et les types de toit autorisés :

  • un matériau de couleur blanche, un matériau recouvert d’un enduit réfléchissant ou d’un ballast de couleur blanche
  • un matériau dont l’indice de réflectance solaire (IRS) est d’au moins 78 sur au moins 75 % de la surface du toit, ou d’au moins 66 sur toute la surface (100 %), attesté par les spécifications du fabricant ou par un devis d’un professionnel
  • un toit vert (végétalisé)

Si vous souhaitez installer un toit végétalisé, vous devez vous présenter au comptoir des permis pour effectuer votre demande de permis.

Tarifs du permis

Les frais d’analyse de la demande de permis varient en fonction du coût estimé des travaux. Vous devez payer 9,80 $ par tranche de 1000 $ de travaux.

Quel que soit le montant des travaux, vous devrez payer, au minimum : 

  • 157 $ pour un immeuble exclusivement résidentiel
  • 462 $ pour un immeuble commercial, industriel, institutionnel ou mixte

L’estimation des coûts doit comprendre tous les frais associés aux travaux (ex. : plans, main d’œuvre, équipements), taxes comprises. 

De plus, des frais supplémentaires peuvent s’appliquer si votre bâtiment, ou le secteur dans lequel il se situe, possède une valeur patrimoniale ou est soumis à des normes architecturales particulières.

Les frais sont non remboursables.

Lire aussi : Rénovations : combien coûte un permis

Documents nécessaires

Les documents suivants sont nécessaires pour l’analyse de votre dossier :

  • Soumission ou grille d’estimation des coûts des travaux, incluant les taxes
  • Certificat de localisation
  • Fiche technique avec description des matériaux  : indice de réflectance solaire (IRS)
  • Tout autre document pertinent pour l’analyse de la demande

Si les travaux ont lieu dans une copropriété :

  • Lettre d’autorisation de chacun des copropriétaires ou résolution du syndicat de copropriété

Si vous êtes mandataire :

  • Procuration qui vous autorise à agir au nom du propriétaire

Lire aussi : Comment obtenir les documents nécessaires à une demande de permis

Canaux de communication

Effectuez toutes vos demandes de permis de rénovation en une fois (intérieur du bâtiment, toiture, portes et fenêtres, revêtement extérieur, éléments en saillie comme escaliers, balcons, terrasses).

Mode de paiement

  • Carte de crédit (MasterCard, Visa)

Vous devez avoir un compte sur montreal.ca.

Point de service

1431, avenue Van Horne
2e étage
Montréal (Québec) H2V 1K9

Réparations mineures et entretien 

Vous n’avez pas besoin de permis pour :

  • entretenir ou réparer un toit en pente (changer quelques bardeaux, ajouter du goudron)
  • changer un revêtement d’asphalte ou bardeaux d’asphalte par un matériau identique

Par contre, si vous changez de matériau, vous devez demander un permis.

Réparations majeures

Vous devez vous procurer un permis pour rénover ou remplacer le revêtement d’un toit constitué d’autres matériaux que d’asphalte.

Matériaux autorisés

Voici les matériaux et les types de toit autorisés :

  • un matériau de couleur pâle ou recouvert d’un enduit réfléchissant ou d’un ballast de couleur pâle dont l’indice de réflectance solaire (IRS) est d’au moins 66, attesté par les spécifications du fabricant ou par un avis d’un professionnel
  • un toit vert (végétalisé)
  • une combinaison de ces revêtements

Ces exigences ne s’appliquent pas à la partie d’un toit occupée par un équipement mécanique (ex. : climatiseur, thermopompe) ou une terrasse.

Si vous souhaitez installer un toit végétalisé, vous devez vous présenter au comptoir des permis pour effectuer votre demande de permis.

Tarifs du permis

Les frais d’analyse de la demande de permis varient en fonction du coût estimé des travaux. Vous devez payer 9,80 $ par tranche de 1000 $ de travaux.

Quel que soit le montant des travaux, vous devrez payer, au minimum : 

  • 157 $ pour un immeuble exclusivement résidentiel
  • 462 $ pour un immeuble commercial, industriel, institutionnel ou mixte

L’estimation des coûts doit comprendre tous les frais associés aux travaux (ex. : plans, main d’œuvre, équipements), taxes comprises. 

De plus, des frais supplémentaires peuvent s’appliquer si votre bâtiment, ou le secteur dans lequel il se situe, possède une valeur patrimoniale ou est soumis à des normes architecturales particulières.

Les frais sont non remboursables.

Lire aussi : Rénovations : combien coûte un permis

Documents nécessaires

Les documents suivants sont nécessaires pour l’analyse de votre dossier :

  • Soumission ou grille d’estimation des coûts des travaux incluant les taxes et indiquant la pente du toit
  • Certificat de localisation
  • Fiche technique avec description des matériaux envisagés, indiquant l’indice de réflectance solaire (IRS)
  • Tout autre document pertinent pour l’analyse de la demande

Si les travaux ont lieu dans une copropriété :

  • Lettre d’autorisation de chacun des copropriétaires ou résolution du syndicat de copropriété

Si vous êtes mandataire :

  • Procuration qui vous autorise à agir au nom du propriétaire

Lire aussi : Comment obtenir les documents nécessaires à une demande de permis

Canaux de communication

Effectuez toutes vos demandes de permis de rénovation en une fois (intérieur du bâtiment, toiture, portes et fenêtres, revêtement extérieur, éléments en saillie comme escaliers, balcons, terrasses).

Mode de paiement

  • Carte de crédit (MasterCard, Visa)

Vous devez avoir un compte sur montreal.ca.

Point de service

13665, boulevard de Pierrefonds
Montréal (Québec) H9A 2Z4

Vous n’avez pas besoin de permis pour :

  • réparer ou refaire un toit d’asphalte ou de bardeaux d’asphalte en utilisant un matériau similaire à celui d’origine

Vous avez besoin d’un permis pour :

  • réparer ou refaire un toit d’asphalte ou de bardeaux d’asphalte en utilisant un matériau différent de celui d’origine
  • refaire un toit avec des matériaux autres que l’asphalte

Matériaux autorisés

Voici les matériaux et les types de toit autorisés :

  • un matériau blanc ou gris, peint en blanc gris ou recouvert d’un enduit réfléchissant ou de gravier blanc ou gris
  • un matériau dont l’indice de réflectance solaire (IRS) est d’au moins 78, attesté par les spécifications du fabricant ou par un avis d’un professionnel
  • un toit vert (végétalisé)
  • une combinaison de ces revêtement

Ces exigences ne s’appliquent pas à la partie d’un toit occupée par un équipement mécanique (ex. : climatiseur, thermopompe) ou une terrasse.

Si vous souhaitez installer un toit végétalisé, vous devez vous présenter au comptoir des permis pour effectuer votre demande de permis.

Tarifs du permis

Les frais d’analyse de la demande de permis varient en fonction du coût estimé des travaux. Vous devez payer 9,80 $ par tranche de 1000 $ de travaux.

Quel que soit le montant des travaux, vous devrez payer, au minimum : 

  • 157 $ pour un immeuble exclusivement résidentiel
  • 462 $ pour un immeuble commercial, industriel, institutionnel ou mixte

L’estimation des coûts doit comprendre tous les frais associés aux travaux (ex. : plans, main d’œuvre, équipements), taxes comprises. 

De plus, des frais supplémentaires peuvent s’appliquer si votre bâtiment, ou le secteur dans lequel il se situe, possède une valeur patrimoniale ou est soumis à des normes architecturales particulières.

Les frais sont non remboursables.

Lire aussi : Rénovations : combien coûte un permis

Documents nécessaires

Les documents suivants sont nécessaires pour l’analyse de votre dossier :

  • Soumission ou grille d’estimation des coûts des travaux, incluant les taxes
  • Certificat de localisation
  • Fiche technique avec description des matériaux  : indice de réflectance solaire (IRS)
  • Tout autre document pertinent pour l’analyse de la demande

Si les travaux ont lieu dans une copropriété :

  • Lettre d’autorisation de chacun des copropriétaires ou résolution du syndicat de copropriété

Si vous êtes mandataire :

  • Procuration qui vous autorise à agir au nom du propriétaire

Lire aussi : Comment obtenir les documents nécessaires à une demande de permis

Canaux de communication

Effectuez toutes vos demandes de permis de rénovation en une fois (intérieur du bâtiment, toiture, portes et fenêtres, revêtement extérieur, éléments en saillie comme escaliers, balcons, terrasses).

Mode de paiement

  • Carte de crédit (MasterCard, Visa)

Vous devez avoir un compte sur montreal.ca.

Point de service

12090, rue Notre-Dame Est
Montréal (Québec) H1B 2Z1

Réparations mineures et entretien

Vous n’avez pas besoin de permis pour entretenir ou réparer votre toit (ex. : remplacer quelques bardeaux, ajouter du goudron). 

Réparations majeures

Vous devez vous procurer un permis pour remplacer le revêtement d’un toit plat ou à faible pente.

Matériaux autorisés

Voici les matériaux et les types de toit autorisés :

  • un matériau blanc, peint en blanc ou recouvert d’un enduit réfléchissant ou de gravier blanc
  • un matériau dont l’indice de réflectance solaire (IRS) est d’au moins 78, attesté par les spécifications du fabricant ou par un avis d’un professionnel
  • un toit vert (végétalisé)
  • une combinaison de ces revêtements

Ces exigences ne s’appliquent pas à la partie d’un toit occupée par un équipement mécanique (ex. : climatiseur, thermopompe) ou une terrasse.

Si vous souhaitez installer un toit végétalisé, vous devez vous présenter au comptoir des permis pour effectuer votre demande de permis.

Matériaux interdits

Pour les nouveaux bâtiments, les toitures composées de goudron et de gravier blanc sont interdites.

Tarifs du permis

Les frais d’analyse de la demande de permis varient en fonction du coût estimé des travaux. Vous devez payer 9,80 $ par tranche de 1000 $ de travaux.

Quel que soit le montant des travaux, vous devrez payer, au minimum : 

  • 157 $ pour un immeuble exclusivement résidentiel
  • 462 $ pour un immeuble commercial, industriel, institutionnel ou mixte

L’estimation des coûts doit comprendre tous les frais associés aux travaux (ex. : plans, main d’œuvre, équipements), taxes comprises. 

De plus, des frais supplémentaires peuvent s’appliquer si votre bâtiment, ou le secteur dans lequel il se situe, possède une valeur patrimoniale ou est soumis à des normes architecturales particulières.

Les frais sont non remboursables.

Lire aussi : Rénovations : combien coûte un permis

Documents nécessaires

Les documents suivants sont nécessaires pour l’analyse de votre dossier :

  • Soumission ou grille d’estimation des coûts des travaux, incluant les taxes
  • Fiche technique avec description des matériaux  : indice de réflectance solaire (IRS)
  • Certificat de localisation
  • Tout autre document pertinent pour l’analyse de la demande

Si les travaux ont lieu dans une copropriété :

  • Lettre d’autorisation de chacun des copropriétaires ou résolution du syndicat de copropriété

Si vous êtes mandataire :

  • Procuration qui vous autorise à agir au nom du propriétaire

Lire aussi : Comment obtenir les documents nécessaires à une demande de permis

Canaux de communication

Effectuez toutes vos demandes de permis de rénovation en une fois (intérieur du bâtiment, toiture, portes et fenêtres, revêtement extérieur, éléments en saillie comme escaliers, balcons, terrasses).

Mode de paiement

  • Carte de crédit (MasterCard, Visa)

Vous devez avoir un compte sur montreal.ca.

Point de service

5650, rue D'Iberville
2e étage
Montréal (Québec) H2G 2B3

Réparations mineures et entretien

Vous n’avez pas besoin de permis pour entretenir ou réparer votre toit (ex. : remplacer quelques bardeaux, ajouter du goudron). 
Toutefois, si vous touchez à l’isolant ou à la structure du toit, vous devrez obtenir un permis.

Réparations majeures

Vous devez vous procurer un permis pour installer ou remplacer le revêtement d’un toit plat ou à faible pente. 

Matériaux autorisés

Voici les matériaux et les types de toit autorisés :

  • un matériau blanc, peint en blanc ou recouvert d’un enduit réfléchissant ou de gravier blanc
  • un matériau dont l’indice de réflectance solaire (IRS) est d’au moins 78, attesté par les spécifications du fabricant ou par un avis d’un professionnel
  • un toit vert (végétalisé)
  • une combinaison de ces revêtements

Ces exigences ne s’appliquent pas à la partie d’un toit occupée par un équipement mécanique (ex. : climatiseur, thermopompe) ou une terrasse.

Si vous souhaitez installer un toit blanc ou un toit végétalisé, nous vous recommandons de vous présenter au comptoir des permis pour effectuer votre demande de permis.

Tarifs du permis

Les frais d’analyse de la demande de permis varient en fonction du coût estimé des travaux. Vous devez payer 9,80 $ par tranche de 1000 $ de travaux.

Quel que soit le montant des travaux, vous devrez payer, au minimum : 

  • 157 $ pour un immeuble exclusivement résidentiel
  • 462 $ pour un immeuble commercial, industriel, institutionnel ou mixte

L’estimation des coûts doit comprendre tous les frais associés aux travaux (ex. : plans, main d’œuvre, équipements), taxes comprises. 

De plus, des frais supplémentaires peuvent s’appliquer si votre bâtiment, ou le secteur dans lequel il se situe, possède une valeur patrimoniale ou est soumis à des normes architecturales particulières.

Les frais sont non remboursables.

Lire aussi : Rénovations : combien coûte un permis

Documents nécessaires

Les documents suivants sont nécessaires pour l’analyse de votre dossier :

  • Soumission ou grille d’estimation des coûts des travaux, incluant les taxes
  • Certificat de localisation
  • Fiche technique avec description des matériaux  : indice de réflectance solaire (IRS)
  • Tout autre document pertinent pour l’analyse de la demande

Si les travaux ont lieu dans une copropriété :

  • Lettre d’autorisation de chacun des copropriétaires ou résolution du syndicat de copropriété

Si vous êtes mandataire :

  • Procuration qui vous autorise à agir au nom du propriétaire

Lire aussi : Comment obtenir les documents nécessaires à une demande de permis

Canaux de communication

Point de service

777, boulevard Marcel-Laurin
Saint-Laurent (Québec) H4M 2M7

Réparations mineures et entretien

Vous n’avez pas besoin de permis pour entretenir ou réparer le revêtement de votre toit si le coût total des travaux ne dépasse pas 3000 $ et que vous ne touchez pas à la structure du toit.

Réparations majeures 

Vous devez vous procurer un permis pour remplacer le revêtement d’un toit plat ou à faible pente. 

Matériaux autorisés

Pour les bâtiments résidentiels, les matériaux autorisés correspondent à ceux qui sont permis par le code du bâtiment.

Pour les nouvelles constructions et les bâtiments non résidentiels (commerciaux, industriels, mixtes), les matériaux autorisés pour l’installation ou le remplacement d’un toit plat ou à faible pente sont les suivants  :

  • un matériau blanc, peint en blanc ou recouvert d’un enduit réfléchissant ou de gravier blanc
  • un matériau dont l’indice de réflectance solaire (IRS) est d’au moins 78, attesté par les spécifications du fabricant ou par un avis d’un professionnel
  • un toit végétalisé
  • une combinaison de ces revêtements

Ces exigences ne s’appliquent pas à la partie d’un toit occupée par un équipement mécanique (ex. : climatiseur, thermopompe) ou une terrasse.

Tarifs du permis

Les frais d’analyse de la demande de permis varient en fonction du coût estimé des travaux. Vous devez payer 9,80 $ par tranche de 1000 $ de travaux.

Quel que soit le montant des travaux, vous devrez payer, au minimum : 

  • 157 $ pour un immeuble exclusivement résidentiel
  • 462 $ pour un immeuble commercial, industriel, institutionnel ou mixte

L’estimation des coûts doit comprendre tous les frais associés aux travaux (ex. : plans, main d’œuvre, équipements), taxes comprises. 

De plus, des frais supplémentaires peuvent s’appliquer si votre bâtiment, ou le secteur dans lequel il se situe, possède une valeur patrimoniale ou est soumis à des normes architecturales particulières.

Les frais sont non remboursables.

Lire aussi : Rénovations : combien coûte un permis

Documents nécessaires

Les documents suivants sont nécessaires pour l’analyse de votre dossier :

  • Soumission ou grille d’estimation des coûts des travaux, incluant les taxes
  • Certificat de localisation
  • Fiche technique avec description des matériaux  : indice de réflectance solaire (IRS)
  • Plans signés et scellés par un architecte et/ou un ingénieur dans certains cas
  • Tout autre document pertinent pour l’analyse de la demande

Si les travaux ont lieu dans une copropriété :

  • Lettre d’autorisation de chacun des copropriétaires ou résolution du syndicat de copropriété

Si vous êtes mandataire :

  • Procuration qui vous autorise à agir au nom du propriétaire

Lire aussi : Comment obtenir les documents nécessaires à une demande de permis

Canaux de communication

Effectuez toutes vos demandes de permis de rénovation en une fois (intérieur du bâtiment, toiture, portes et fenêtres, revêtement extérieur, éléments en saillie comme escaliers, balcons, terrasses).

Mode de paiement

  • Carte de crédit (MasterCard, Visa)

Vous devez avoir un compte sur montreal.ca.

Point de service

8400, boulevard Lacordaire
Montréal (Québec) H1R 3B1

Réparations mineures et entretien

Vous n’avez pas besoin de permis pour entretenir ou réparer votre toit (ex. : remplacer quelques bardeaux, ajouter du goudron).

Réparations majeures 

Vous devez vous procurer un permis pour remplacer le revêtement d’un toit plat ou à faible pente.

Matériaux autorisés

Voici les matériaux et les types de toit autorisés :

  • un toit végétalisé
  • un matériau de couleur blanche ou peint en blanc, ou recouvert d’un enduit réfléchissant ou d’un ballast de couleur blanche
  • un matériau dont l’indice de réflectance solaire (IRS) est d’au moins 78, attesté par les spécifications du fabricant ou par un avis d’un professionnel
  • une combinaison de ces revêtements

Ces exigences ne s’appliquent pas à la partie d’un toit occupée par un équipement mécanique (ex. : climatiseur, thermopompe) ou par une terrasse.

Si vous souhaitez installer un toit végétalisé, vous devez vous présenter au comptoir des permis pour effectuer votre demande de permis.

Tarifs du permis

Les frais d’analyse de la demande de permis varient en fonction du coût estimé des travaux. Vous devez payer 9,80 $ par tranche de 1000 $ de travaux.

Quel que soit le montant des travaux, vous devrez payer, au minimum : 

  • 157 $ pour un immeuble exclusivement résidentiel
  • 462 $ pour un immeuble commercial, industriel, institutionnel ou mixte

L’estimation des coûts doit comprendre tous les frais associés aux travaux (ex. : plans, main d’œuvre, équipements), taxes comprises. 

De plus, des frais supplémentaires peuvent s’appliquer si votre bâtiment, ou le secteur dans lequel il se situe, possède une valeur patrimoniale ou est soumis à des normes architecturales particulières.

Les frais sont non remboursables.

Lire aussi : Rénovations : combien coûte un permis

Documents nécessaires

Les documents suivants sont nécessaires pour l’analyse de votre dossier :

  • Soumission ou grille d’estimation des coûts des travaux, incluant les taxes
  • Certificat de localisation
  • Fiche technique avec description des matériaux  : indice de réflectance solaire (IRS)
  • Tout autre document pertinent pour l’analyse de la demande

Si les travaux ont lieu dans une copropriété :

  • Lettre d’autorisation de chacun des copropriétaires ou résolution du syndicat de copropriété

Si vous êtes mandataire :

  • Procuration qui vous autorise à agir au nom du propriétaire

Lire aussi : Comment obtenir les documents nécessaires à une demande de permis

Canaux de communication

Effectuez toutes vos demandes de permis de rénovation en une fois (intérieur du bâtiment, toiture, portes et fenêtres, revêtement extérieur, éléments en saillie comme escaliers, balcons, terrasses).

Mode de paiement

  • Carte de crédit (MasterCard, Visa)

Vous devez avoir un compte sur montreal.ca.

Point de service

4555, rue de Verdun
Bureau 109
Montréal (Québec) H4G 1M4

Réparations mineures et entretien

Vous n’avez pas besoin de permis pour effectuer des réparations mineures et ponctuelles. Par exemple, vous pouvez réparer sans permis le revêtement de votre toit, sans refaire plus de la moitié de la surface.

Réparations majeures

Vous devez vous procurer un permis pour remplacer le revêtement du toit ou pour en modifier la structure.

Matériaux autorisés

Voici les matériaux et les types de toit autorisés :

  • un matériau blanc, peint en blanc ou recouvert d’un enduit réfléchissant ou de gravier blanc
  • un matériau dont l’indice de réflectance solaire (IRS) est d’au moins 78, attesté par les spécifications du fabricant ou par un avis d’un professionnel
  • un toit vert (végétalisé)
  • une combinaison de ces revêtements

Ces exigences ne s’appliquent pas à la partie d’un toit occupée par un équipement mécanique (ex. : climatiseur, thermopompe) ou une terrasse.

Si vous souhaitez installer un toit végétalisé, vous devez vous présenter au comptoir des permis pour effectuer votre demande de permis.

Les travaux visant à conserver ou à restituer la forme ou l’apparence d’origine d’une caractéristique architecturale sont favorisés.

Tarifs du permis

Les frais d’analyse de la demande de permis varient en fonction du coût estimé des travaux. Vous devez payer 9,80 $ par tranche de 1000 $ de travaux.

Quel que soit le montant des travaux, vous devrez payer, au minimum : 

  • 157 $ pour un immeuble exclusivement résidentiel
  • 462 $ pour un immeuble commercial, industriel, institutionnel ou mixte

L’estimation des coûts doit comprendre tous les frais associés aux travaux (ex. : plans, main d’œuvre, équipements), taxes comprises. 

De plus, des frais supplémentaires peuvent s’appliquer si votre bâtiment, ou le secteur dans lequel il se situe, possède une valeur patrimoniale ou est soumis à des normes architecturales particulières.

Les frais sont non remboursables.

Lire aussi : Rénovations : combien coûte un permis

Documents nécessaires

Les documents suivants sont nécessaires pour l’analyse de votre dossier :

  • Soumission ou grille d’estimation des coûts des travaux, incluant les taxes
  • Certificat de localisation
  • Fiche technique avec description des matériaux  : indice de réflectance solaire (IRS)
  • Tout autre document pertinent pour l’analyse de la demande

Si les travaux ont lieu dans une copropriété :

  • Lettre d’autorisation de chacun des copropriétaires ou résolution du syndicat de copropriété

Si vous êtes mandataire :

  • Procuration qui vous autorise à agir au nom du propriétaire

Lire aussi : Comment obtenir les documents nécessaires à une demande de permis

Canaux de communication

Effectuez toutes vos demandes de permis de rénovation en une fois (intérieur du bâtiment, toiture, portes et fenêtres, revêtement extérieur, éléments en saillie comme escaliers, balcons, terrasses).

Mode de paiement

  • Carte de crédit (MasterCard, Visa)

Vous devez avoir un compte sur montreal.ca.

Point de service

800, boulevard De Maisonneuve Est
À partir du 16 janvier 2023, rendez-vous au rez-de-chaussée.
Montréal (Québec) H2L 4L8

Rénovations mineures et entretien

Vous n’avez pas besoin de permis pour réparer ou entretenir votre toit (ex. : remplacer quelques bardeaux, ajouter du goudron).  

Rénovations majeures

Vous devez vous procurer un permis pour installer ou remplacer le revêtement d’un toit plat ou à faible pente.

Attendez que votre permis soit délivré avant d’acheter vos matériaux.

Matériaux autorisés

Voici les matériaux autorisés pour l’installation ou le remplacement d’un toit plat ou à faible pente :

  • un matériau blanc, peint en blanc ou recouvert d’un enduit réfléchissant ou de gravier blanc
  • un matériau dont l’indice de réflectance solaire (IRS) est d’au moins 66, attesté par les spécifications du fabricant ou par un devis d’un professionnel
  • un toit vert (végétalisé)
  • une combinaison de ces revêtements

Ces exigences ne s’appliquent pas à la partie d’un toit occupée par un équipement mécanique (ex. : climatiseur, thermopompe) ou une terrasse.

Si vous souhaitez installer un toit végétalisé, nous vous recommandons de vous présenter au comptoir des permis pour effectuer votre demande de permis.

Tarifs du permis

Les frais d’analyse de la demande de permis varient en fonction du coût estimé des travaux. Vous devez payer 9,80 $ par tranche de 1000 $ de travaux.

Quel que soit le montant des travaux, vous devrez payer, au minimum : 

  • 157 $ pour un immeuble exclusivement résidentiel
  • 462 $ pour un immeuble commercial, industriel, institutionnel ou mixte

L’estimation des coûts doit comprendre tous les frais associés aux travaux (ex. : plans, main d’œuvre, équipements), taxes comprises. 

De plus, des frais supplémentaires peuvent s’appliquer si votre bâtiment, ou le secteur dans lequel il se situe, possède une valeur patrimoniale ou est soumis à des normes architecturales particulières.

Les frais sont non remboursables.

Lire aussi : Rénovations : combien coûte un permis

Documents nécessaires

Les documents suivants sont nécessaires pour l’analyse de votre dossier :

  • Soumission ou grille d’estimation des coûts des travaux, incluant les taxes
  • Certificat de localisation (facultatif)
  • Fiche technique avec description des matériaux de toiture projetés, indiquant l’indice de réflexion solaire (IRS) (facultatif)
  • Tout autre document pertinent pour l’analyse de la demande

Si les travaux ont lieu dans une copropriété :

  • Lettre d’autorisation de chacun des copropriétaires ou résolution du syndicat de copropriété

Si vous êtes mandataire :

  • Procuration qui vous autorise à agir au nom du propriétaire

Lire aussi : Comment obtenir les documents nécessaires à une demande de permis

Canaux de communication

Effectuez toutes vos demandes de permis de rénovation en une fois (intérieur du bâtiment, toiture, portes et fenêtres, revêtement extérieur, éléments en saillie comme escaliers, balcons, terrasses).

Mode de paiement

  • Carte de crédit (MasterCard, Visa)

Vous devez avoir un compte sur montreal.ca.

Point de service

405, avenue Ogilvy
Bureau 111
Montréal (Québec) H3N 1M3