Résidus alimentaires

Mis à jour le 20 septembre 2021

Tous mes restes de cuisine vont-ils dans le bac brun? Et ma boîte à pizza? Voici de l’information pratique pour vous guider.

Ce qui va dans le bac brun

Pour savoir si vos matières vont dans la collecte des résidus alimentaires (ou dans celle des matières organiques), posez-vous 2 questions : 

  • Ça se mange?
  • C’est en papier ou en carton, avec des traces de nourriture ou d’eau?

Si vous répondez «oui» à l’une ou à l’autre, ça va dans le bac brun.

Réduire la pollution des sols, créer du compost

Pourquoi participer à cette collecte? Parce qu’aujourd’hui, au Québec, les restes de nourriture et les emballages en cellulose souillés représentent encore près de 60 % du contenu de la poubelle. Ces déchets vont à l’enfouissement, polluent nos sols et émettent du méthane, un puissant gaz à effet de serre.

Les matières du bac brun, elles, sont compostées. Elles créent un fertilisant naturel pour nos sols, bon pour l’environnement.

Résidus alimentaires, résidus verts ou matières organiques?

Ces 3 appellations représentent des matières qui vont au compostage. Mais le centre de traitement où sont envoyées vos matières (l’un à l’est, l’autre à l’ouest de Montréal) va déterminer ce que vous pouvez mettre dans votre bac brun selon l’endroit où vous habitez.

  • Dans certains arrondissements, la collecte des résidus alimentaires (restes d’aliments, cartons et papiers souillés) est séparée de la collecte des résidus verts (feuilles, herbe coupée, etc.).
 
  • Dans d’autres arrondissements, une seule collecte comprend les résidus verts et les résidus alimentaires : c’est la collecte des matières organiques.

S'informer sur le sujet

Présente les contenus de l'arrondissement
Sélectionner un arrondissement pour filtrer la liste des contenus recherchés.